Marion Maréchal-Le Pen va développer une école privée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Marion Maréchal-Le Pen va développer une école privée
©JACQUES DEMARTHON / AFP

Et pendant ce temps

Marion Maréchal-Le Pen va développer une école privée

L'ex-députée Front national, qui a quitté la vie politique, a trouvé un premier emploi dans le secteur privé.

En mai dernier, Marion Maréchal-Le Pen, alors benjamine de l'Assemblée nationale, avait annoncé à la surprise générale qu'elle quittait son mandat de cheffe de l'opposition au Conseil régional de Paca et nétait pas candidate à un nouveau mandat de députée du Vaucluse. A 27 ans, elle expliquait alors vouloir sortir "quelque temps" du monde politique, "aspirant à travailler" dans "le monde de l'entreprise" mais aussi à "consacrer plus de temps" à sa vie familiale.

Dans le JDD ce dimanche, on apprend qu'elle vient de décrocher son premier job. La nièce de Marine Le Pen a été recrutée par Martial Guiette, un homme d’affaires qui mise sur le juteux business de l'orientation des étudiants dans la jungle des formations. Selon l'enquête du JDD, il a proposé à Marion Maréchal-Le Pen et l'aider à ouvrir une école proposant aux diplômés du troisième cycle de parfaire leur éducation par une formation de "culture générale".

"Subjugué par son intelligence", Martial Guiette aurait chargé l'ancienne députée de d’établir un programme, un comité scientifique, de recruter des intervenants de haut niveau et de récolter des fonds pour créer cette formation.

Le journal rappelle que dans le monde de l'enseignement supérieur, Martial Guiette est une personnalité plutôt controversée, l'indépendance et la fiabilité de son "Guide des meilleurs masters" étant régulièrement mise en cause, puisque Martial Guiette invite les responsables des programmes à acheter des pages de publicité dans son guide. 

Lu dans Le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !