Marine Le Pen voit son immunité parlementaire s'envoler | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Marine Le Pen voit son immunité parlementaire s'envoler
©Reuters

Affaire des photos

Marine Le Pen voit son immunité parlementaire s'envoler

Le bureau de l'Assemblée nationale a levé l'immunité parlementaire de la présidente du Front National dans l'affaire des publications sur Twitter d'images choquantes montrant les exactions du groupe terroriste Etat islamique.

Ce mercredi 8 novembre, le bureau de l'Assemblée nationale a décidé de la levée de l'immunité parlementaire de Marine Le Pen qui avait diffusé sur les réseaux sociaux des photos choquantes d'exactions perpétrées par le groupe Etat islamique. En décembre 2015, une enquête avait été alors ouverte par le parquet de Nanterre pour "diffusion d'images violentes". Un délit passible de cinq ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende (art. 222-33-3 du Code pénal). Cette levée de l'immunité parlementaire à l'encontre de la députée du Pas-de-Calais permettra aux forces de l'ordre d'employer des mesures coercitives.

Le bureau, composé de 22 députés ne s'est pas exprimé sur le fond du dossier comme il le fait habituellement mais sur le "caractère sérieux, loyal et sincère" de la demande de la justice. En septembre, le bureau, plus haute instance collégiale de l'Assemblée nationale avait déjà levé l'immunité parlementaire du député Gilbert Collard.  Ce dernier avait déposé un recours et envisageait de porter plainte contre le président de l'Assemblée nationale François de Ruby dénonçant un "excès de pouvoir" comme le rappelle le site RTL.

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !