Viande halal : Le Pen campe sur ses positions | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Viande halal : Le Pen 
campe sur ses positions
©

Polémique

Viande halal : Le Pen campe sur ses positions

Elle avait affirmé que la viande distribuée en Ile-de-France était "exclusivement" halal.

[Mis à jour le 21 février à 12h10]

Alors que Nicolas Sarkozy affirmait ce mardi matin que la polémique sur la viande halal n'avait "pas lieu d'être", Marine Le Pen a campé sur ces positions.

"Il ne s'agit pas d'une polémique", mais "d'un problème fondamental dont il a d'ailleurs été saisi il y a de nombreuses années, sur lequel il avait pris des engagements extrêmement clairs qu'il n'a pas tenus", a déclaré la candidate du Front national.

"La souffrance animale, généralisée, en violation de la loi française et européenne, ce n'est pas quelque chose d'anodin", a-t-elle poursuivi. "Le fait qu'une majorité de Français soient trompés sur ce qu'ils achètent, ce n'est pas une polémique anodine" a estimé Marine Le Pen.

La présidente du Front National a annoncé ce samedi le lancement prochain d'une procédure judiciaire pour "tromperie sur la marchandise" visant la viande halal. Une polémique politicienne pour l'Association nationale inter-professionnelle du bétail et des viandes contactée par France Info.

Pour qu'une viande soit considérée comme halal -"ce qui est permis" en arabe-, l'animal doit être égorgé par un musulman en direction de La Mecque et des paroles religieuses doivent accompagner le sacrifice. 

"Il s'avère que l'ensemble de la viande qui est distribuée en Ile-de-France, à l'insu du consommateur, est exclusivement de la viande halal. Cette situation est une véritable tromperie, le gouvernement est informé de cette situation depuis des mois", s’est insurgée Marine Le Pen. La présidente du FN annonce qu’elle compte porter plainte.

Dominique Langlois, le président de l'Association nationale inter-professionnelle du bétail et des viandes juge qu’il s’agit d’une nouvelle polémique sans fondement liée à la thématique de l’immigration. "C’est une déclaration politique qui ne correspond pas à la réalité des choses. On trouve en Ile-de-France une grande majorité de viande qui n’est pas abattue selon le rite halal ou casher", a-t-il confié à Delphine Gotchaux de France Info. "Ce débat ne peut que nuire à la réputation de la production française", regrette surtout Dominique Langlois.

Marine Le Pen avait déjà lancé une polémique sur les Quick halal début 2010.

Lu sur France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !