Marine Le Pen votera blanc | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Marine Le Pen votera blanc
©

Ni-ni

Marine Le Pen votera blanc

"Vous voterez selon votre conscience, librement", a lancé la patronne du Front national lors de son discours du 1er mai.

"Dimanche je voterai blanc". Marine Le Pen a fait son choix, mais n'a finalement pas donné de consigne de vote aux 17,9% d'électeurs qu'elle a rassemblés lors du 1er tour de la présidentielle.

Les appelant à voter selon leur conscience, la patronne du Front national s'est livrée à un réquisitoire contre les deux candidats qualifiés pour le second tour, à l'occasion de son discours du 1er mai, prononcé à l'issue du défilé annuel des militants FN en hommage à Jeanne d'Arc.

"François Hollande et Nicolas Sarkozy ont menti tous les deux""Nous n'avons rien à attendre de l'UMPS" ou encore "Ni droite, ni gauche" : nous sommes le parti de la réconciliation de tous les Français" : la candidate arrivée en 3ème position au 1er tour a finalement écouté ses partisans, qui scandaient "Sarko-Hollande c'est pareil" pendant le défilé. 

Déclarant que "le 6 mai sera élu un employé de la BCE", Marine Le Pen s'est projetée vers les législatives de juin prochain, promettant de "rendre l'Assemblée nationale au peuple de France" grâce à un vote bleu marine.

Sur Nicolas Sarkozy

"Nicolas Sarkozy a des thèses qui contredisent l'ensemble de son quinquennat", a déclaré Marine Le Pen, avant de l'accuser de se travestir "maladroitement en candidat du peuple".

Sur la droitisation du discours de Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen s'étonne que deux de ses thèmes de campagne, la lutte contre la fraude et la reconnaissance de la légitime défense pour les policiers, trouvent grâce à aux yeux du président-candidat par la "magie électorale".

Sur François Hollande

La candidate du FN a également critiqué le pacte de croissance européen réclamé par François Hollande, qui "n'est qu'un mot" : "La BCE aggrave la politique de rigueur"

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !