Marine Le Pen réclame de nouveau la fin de la double nationalité et vise l'immigration algérienne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Marine Le Pen réclame de nouveau la fin de la double nationalité et vise l'immigration algérienne
©

Idée fixe

Marine Le Pen réclame de nouveau la fin de la double nationalité et vise l'immigration algérienne

La présidente du FN a expliqué sur RTL ce lundi matin que "c'est effectivement avec l'Algérie, dans les matchs de football, qu'il y a systématiquement des problèmes".

Marine Le Pen reste sur la même ligne. Dimanche sur Europe 1, le présidente du FN avait demandé à ce que soit mis fin à la double nationalité et "arrêter l'immigration" après les incidents qui ont marqué les célébrations de la qualification de l'Algérie pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde. "Il faut choisir, être Français ou être autre chose. On est Algérien ou on est Français. On est Marocain ou on est Français" avait-elle souligné à plusieurs reprises.

Ce lundi matin, Marine Le Pen a insisté en disant "ceux qui auront choisi la nationalité algérienne pourront rentrer en Algérie. (...) Il peut y avoir des étrangers sur le sol français, pour peu qu'ils se tiennent correctement". Puis elle a paticulièrement visé l'immigration algérienne. "C'est souvent l'Algérie. Il faut dire c'est effectivement avec l'Algérie, dans les matchs de football, qu'il y a systématiquement des problèmes, qu'ils gagent ou qu'ils perdent  d'ailleurs. Tout est bon pour venir casser" a-t-elle soutenu.

Marine Le Pen en a aussi profité pour critiquer l'action de François Hollande et du gouvernment. "Quand j'entends le président parler foot, aller aux Solidays ou à des spectacles d'improvisation de Jamel Debbouze, je trouve que ce n'est pas le rôle du président de la République" a-t-elle indiqué avant d'ajouter, "la reine d'Angleterre est plus utile que François Hollande". Enfin, elle a estimé que le pacte de responsabilité n'allait pas fonctionner. Pour la présidente du FN, "il va tuer la demande".

 

Lu sur RTL.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !