Marine Le Pen prédit à Florian Philippot un avenir à la Bruno Mégret | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Marine Le Pen prédit à Florian Philippot un avenir à la Bruno Mégret
©AFP

Bonne ambiance

Marine Le Pen prédit à Florian Philippot un avenir à la Bruno Mégret

"Je respecte sa décision mais je conteste formellement les accusations qu'il porte" a déclaré la patronne du FN après le départ de son ancien numéro 2.

Ambiance règlement de compte au FN. Alors que Florian Philippot a  déclaré ce matin qu'il quittait le parti frontiste, plusieurs personnalités ont réagi…et notamment Marine Le Pen. Sur le plateau de "Questions d'info" sur LCP, la présidente du FN a dit "respecter" le choix de son ancien conseiller, tout en lui prédisant un avenir bien sombre.

"Je respecte sa décision mais je conteste formellement l'habillage qu'il effectue et les accusations qu'il porte", a déclaré la fille de Jean-Marie Le Pen, qui dénonce un "positionnement de victimisation" et "une critique outrancière" et "en partie diffamatoire" du Front national de la part de son ex-vice président. Avant de remettre en cause l'implication de Florian Philippot dans son association Les Patriotes : "On sentait bien qu'il y avait une stratégie de montée des tensions depuis la création de cette association Les Patriotes. J'ai quand même assez de bouteille politique pour avoir tout de suite compris qu'il ne s'agissait évidemment pas là d'un think-tank interne mais d'un parti politique, qui en avait d'ailleurs toutes les caractéristiques".

Et de poursuivre : "Tous ceux qui ont pris cette route-là et mené une aventure solitaire ont disparu. Ça a été le cas de Bruno Mégret, ça a été le cas de Carl Lang et je pense pouvoir dire que ce sera le cas de Florian, et c'est la raison pour laquelle je regrette son départ". Un départ qui, selon elle, ne menace pas son parti. Le 'Front' se remettra sans difficulté car il y a beaucoup de talents, et beaucoup de profils

Lu sur Ouest France

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !