Marine Le Pen pose un ultimatum à Florian Philippot | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Marine Le Pen pose un ultimatum à Florian Philippot
©Benjamin CREMEL / AFP

La boulette ?

Marine Le Pen pose un ultimatum à Florian Philippot

Marine Le Pen a demandé à son ancien homme de confiance Florian Philippot de trancher "rapidement" le conflit d'intérêt qu'il a lui-même créé selon elle.

"J’ai demandé à Florian de choisir. Je vais le rencontrer. S’il n’accepte pas (de choisir), je choisirai pour lui. Je souhaite que Florian reste aux responsabilités importantes que je lui ai confiées" a expliqué Marine Le Pen sur CNEWS. Pour la députée du Pas-de-Calais, Florian Philippot est responsable du conflit d'intérêts qu'il a créé selon elle et lui a demandé de trancher "rapidement".

Pour la patronne du Front National, il ne "peut pas être en même temps à la tête d’un mouvement et être vice-président, chargé de la communication et de la stratégie du FN. Je demande à Florian de choisir et de le faire rapidement. Il y a un conflit d’intérêts qu’il a créé avec cette association. (…) Je prendrai les décisions nécessaires".

Une demande qui n'a rien d'une première mais qui s'est toujours vu opposer une fin de non-recevoir par l'intéressé qui a toujours refusé d'abandonner la présidence de son "laboratoire d'idées" s'estimant lésé par rapport à Louis Aliot le compagnon de Marine Le Pen, lui aussi vice-président du Front National mais aussi à la tête de l'association "Club Idées & Nation".  Une argumentation "puérile" pour Marine Le Pen et assimilée à de la "paranoïa et du nombrilisme" de la part de Louis Alliot qui s'était confié au Lab d'Europe 1.

Toutefois, pour calmer les tensions, Louis Aliot a décidé ce mercredi de laisser la tête du think tank FN "Club Idées & Nation". Dans un message sur Twitter, il a déclaré : "Dans un souci d’apaisement et pour mettre fin à un faux procès, c’est Edouard Ferrand qui présidera à compter de ce jour le Club Idées & Nation". 

Lu sur 20 minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !