Marine Le Pen et Matteo Salvini s'unissent pour prendre d'assaut le "bunker de Bruxelles" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Marine Le Pen et Matteo Salvini s'unissent pour prendre d'assaut le "bunker de Bruxelles"
©ALBERTO PIZZOLI / AFP

Taïo !

Marine Le Pen et Matteo Salvini s'unissent pour prendre d'assaut le "bunker de Bruxelles"

Les deux leaders d'extrême-droite ont lancé ensemble leur campagne en vue des prochaines élections européennes de mai 2019.

Lors d'une conférence de presse commune à Rome, la présidente du Rassemblement National et le ministre de l'Intérieur et chef de la Lega ont lancé en commun leur campagne en vue des prochaines élections européennes. La Française a pronostiqué "l'émergence de l'Europe des Nations" en mai prochain, et a tenu à se positionner auprès de son allié le plus actif et le plus visible en vue de ce changement qu'elle espère.

Les deux alliés ont une fois de plus dénoncé le fonctionnement actuel de l'Union européenne. "L'UE s'est construite sur beaucoup de promesses (...) mais très peu de réalisations" a déclaré la leader du RN. Rejetant toute opposition à une coopération européenne en s'affichant une nouvelle fois ensemble, Marine Le Pen a aussi tenu à rappeler : "Nous ne luttons pas contre l'Europe mais contre l'Union européenne devenue un système totalitaire". Matteo Salvini a prophétisé une "révolution du bon sens", pointant du doigt les véritables "ennemis de l'Europe" que sont pour lui "ceux retranchés dans le bunker de Bruxelles". Il a désigné "les Juncker, les Moscovici, qui ont apporté la précarité et la peur en Europe et refusent d'abandonner leur fauteuil".

Marine Le Pen prévoit de faire le tour des ses alliés européens d'ici la fin de l'année. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !