Marine Le Pen et François Fillon critiquent François Hollande au Salon de l'agriculture | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Marine Le Pen et François Fillon critiquent François Hollande au Salon de l'agriculture
©

Défilé

Marine Le Pen et François Fillon critiquent François Hollande au Salon de l'agriculture

L'ex-Premier ministre s'en est pris au chef d'Etat français tandis que la présidente du FN est revenu sur le scandale de la viande de cheval.

Les politiques se succèdent au Salon de l'agriculture. Après François Hollande et Jean-Marc Ayrault, c'est en effet au tour de François Fillon et de Marine Le Pen de se rendre au Salon de l'agriculture. Tandis que l'ancien Premier ministre critique l'action du président, la présidente du Front national revient sur le scandale de la viande de cheval.

François Fillon a ainsi rappelé après avoir passé trois heures dans les allées du Salon que "les sondages sont juste la traduction du sentiment que les Français ont que le président de la République ne maîtrise absolument plus rien en matière économique". L'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy a par ailleurs ajouté : "Ce qui m'attriste, c'est de voir que la politique [de François Hollande] est en tain de conduire notre pays dans une impasse. Il a critiqué pendant cinq ans la politique économique qui était la nôtre et aujourd'hui, il est en train d'en mener une dont les effets sur l'emploi et le pouvoir d'achat sont désastreux".

Quant à Marine Le Pen, elle a expliqué que les agriculteurs et les éleveurs devraient "exiger l'étiquetage" de la viande face à "l'opacité" entraînée par les grands groupes agroalimentaires. Accompagnée des députés de son parti Gilbert Collard et Marion Maréchal-Le Pen, la présidente du FN a ainsi déclaré qu'"agriculteurs et éleveurs doivent exiger l'étiquetage de la viande, les consommateurs ont le droit de savoir ce qu'ils mangent", ajoutant qu'"il faut lutter contre les grandes industries agroalimentaires qui, en accord avec la commission et l'OMC, refusent cet étiquetage. Ils mettent en place une opacité pour que les Français ne sachent pas ce qu'ils mangent".

Marine Le Pen s'en est elle aussi prise à François Hollande assurant que "les Français se rendent compte qu'on ne va pas s'en sortir, qu'on leur a raconté n'importe quoi, que toutes les prévisions de croissance économique étaient fausses. Et surtout, le pire est devant nous. Tous ceux qui ont pu avoir le moindre espoir que la situation change avec François Hollande, je crois, ont compris au bout de neuf-dix mois, qu'ils n'avaient plus rien à en attendre".

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !