Marine Le Pen au JT de TF1 : "J'appelle les Français à regarder leur classe politique dans les yeux" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
La présidente du Front national était l'invitée de Gilles Bouleau ce mardi soir sur TF1.
La présidente du Front national était l'invitée de Gilles Bouleau ce mardi soir sur TF1.
©Reuters

Position de force

Marine Le Pen au JT de TF1 : "J'appelle les Français à regarder leur classe politique dans les yeux"

"Le PS exprime un très grand mépris de ses électeurs, considérés comme de la chair à voter", estime la présidente du Front national.

Sur le plateau du journal de 20 heures de TF1, Marine Le Pen a réaffirmé mardi soir sa volonté de prendre la tête de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie "avec une vision, une équipe et des méthodes nouvelles". 

"Cela fait 40 ans que les socialistes sont à la manœuvre, avec la paresse, le copinage (…) Apporter ce souffle nouveau sera un avantage pour le développement économique, dans une région où il y a 12.5% de chômeurs, la moindre des choses est que les marchés publics bénéficient aux habitants de la région" a déclaré la présidente du Front national.

Interrogée sur les consignes données par Manuel Valls, qui a appelé lundi soir à voter pour les listes de droite dans trois régions afin de faire barrage au Front national, Marine Le Pen a réagi : "Pas un mot sur sa responsabilité, sur son propre résultat (…) Ce second tour en dit long sur les membres de la classe politique française, ses changements radicaux pour conserver leurs places (…) J'appelle les Français à regarder leur classe politique dans les yeux et à se demander si on peut changer la classe politique sans changer les hommes (…) Le PS exprime un très grand mépris de ses électeurs, considérés comme de la chair à voter (…) Ce n'est pas ma vision de la démocratie, j'ai toujours défendu que l'ensemble des grands courant soient représentés dans l'ensemble des assemblées".

"Le programme du FN est extrêmement clair, ce qui inquiète l'UMP et le PS qui ont vu comment nous avons géré nos villes, car les habitants sont heureux de la gestion qui y est menée (…) le seul argument qui est le leur est celui de la peur (…) Je défends les Français d'où qu'ils viennent, j'entends être la présidente de tous les habitants de la région je défendrai toutes les villes, beaucoup sont oubliés par le pouvoir socialiste (…) Les régions vont subir les conséquences de la submersion migratoire, on est en train de dispatcher des migrants dans plusieurs villages, qu'il faudra loger soigner, alors que nous ne pouvons apporter cela a nos compatriotes" a conclu Marine Le Pen.

Vu sur TF1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !