Marine Le Pen : "un régime totalitaire laïque vaut mieux qu’un régime totalitaire islamiste" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Marine Le Pen a effectué une sortie radio remarquée ce lundi matin sur RTL
Marine Le Pen a effectué une sortie radio remarquée ce lundi matin sur RTL
©

Elle monte au front

Marine Le Pen : "un régime totalitaire laïque vaut mieux qu’un régime totalitaire islamiste"

Marine Le Pen était l'invitée de RTL ce lundi matin. La présidente du Front national a réagi aux manifestations anti-américaines dans les pays arabes et a critiqué les décisions du gouvernement en matière d'impôts.

"Un régime totalitaire laïque vaut mieux qu’un régime totalitaire islamiste". Invitée sur RTL ce lundi matin, Marine Le Pen a employé cette formule choc. Pour elle, les manifestations anti-américaines de ces derniers jours représentent "une démonstration de force des fondamentalistes islamistes". Evidemment, la présidente du FN dénonce les salafistes auteurs selon elle d'une "manipulation". "Ils ont propagé le film sur le web" a regretté la députée européenne.

Marine Le Pen en a profité pour accuser la politique des gouvernements précédents. "Ces courants islamistes sont au pouvoir grâce à nous, aux Etats-Unis, à la France", regrette la chef du FN qui redoute que "ces manifestations ne soient que le début de l’intimidation". Interrogée sur les pays auxquels elle pensait en évoquant le terme "régime totalitaire", Marine Le Pen a mentionné le Qatar. "Est-ce que les libertés y sont respectées ?", a-t-elle lancé. "Je m’inquiète des investissements du Qatar dans nos banlieues qui reçoivent la bénédiction du gouvernement. Je fais un lien entre le Qatar et l’Arabie Saoudite et tous les mouvements islamistes", a-t-elle conclu. "Ceci aura un jour des conséquences, et demain ça n'est pas 250 personnes qui manifesteront, ce seront peut-être 100 000", a-t-elle prédit en allusion au rassemblement de samedi devant l’ambassade américaine à Paris.

Sur les impôts

Marine Le Pen était ensuite sollicitée pour répondre aux mesures fiscales voulues par le gouvernement Ayrault. Là aussi, pas de pitié. La présidente du Front national s'est opposée à tout impôt supplémentaire sur les retraités pour améliorer les comptes de la Sécurité sociale, estimant qu'"il y a des centaines" d'autres "économies à faire". "Pourquoi ne pas s'attaquer à la gabegie des régions, où des milliers d'associations reçoivent des millions d'euros alors que pour beaucoup d'entre elles ce sont des veaux gras ?", a demandé l'eurodéputée.

"Pourquoi ne pas arrêter de verser 7 milliards (d'euros) nets à l'UE dont on voit tout de même que le travail qu'elle fait n'apporte ni prospérité ni sécurité dans notre pays ?" et "pourquoi continuer de payer l'Aide médicale d'Etat ?", a-t-elle poursuivi. L'AME, destinée aux étrangers sans papiers et sans ressources pour qu'ils bénéficient de soins médicaux, a bénéficié à 220 000 personnes en 2011 pour un coût global de 588 millions d'euros. "Pourquoi continuer à faire entrer légalement 200 000 étrangers dans notre pays alors que nous avons 5 millions de chômeurs ? On importe donc des chômeurs dont on assure bien entendu le train de vie", a ajouté Marine Le Pen. Pour elle, pas question de financer des "assistés".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !