Marine Le Pen : un abaissement du quotient familial ? "C'est un impôt sur les enfants" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Marine Le Pen : un abaissement du quotient familial ? "C'est un impôt sur les enfants"
©

Charge

Marine Le Pen : un abaissement du quotient familial ? "C'est un impôt sur les enfants"

La présidente du FN a critiqué Jean-Marc Ayrault qui doit lever le voile lundi sur le scénario retenu pour renflouer les comptes de la branche famille de la Sécurité sociale d'ici à 2016.

Marine Le Pen ne relâche pas la pression sur le gouvernement. Voulant toujours "incarner la vraie opposition" selon elle, la présidente du FN s'est inquiétée ce lundi d'une réforme de la politique familiale. Elle a évidemment critiqué Jean-Marc Ayrault. "Je suis contre toute économie sur la famille", a déclaré l'eurodéputée sur Radio Classique et Public Sénat alors que l'exécutif devait annoncer dans la journée ses choix pour combattre le déficit (2 milliards d'euros) de ce régime social.

"Le déficit de la branche famille est la conséquence de transferts, d'alourdissements qu'on a fait peser sur elle et qui en réalité devrait relever des retraites", a-t-elle dit. "S'ils décident l'abaissement du quotient familial, c'est donc un impôt sur les enfants". Est-ce qu'on se rend compte qu'on marche sur la tête ou pas ?", s'est-elle indignée.

Marine Le Pen a donc insisté en disant que les solutions proposées par le gouvernement étaient "inefficaces". Une ligne de conduite constante chez la présidente du FN.


L'invité politique, avec Marine Lepenpar radioclassique

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !