Marine Le Pen : "tous les matins, Mélenchon ne pense qu'à une seule chose : devenir Premier ministre" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Marine Le Pen
Marine Le Pen
©Reuters

Match dans le match

Marine Le Pen : "tous les matins, Mélenchon ne pense qu'à une seule chose : devenir Premier ministre"

La présidente du Front national a critiqué le rassemblement organisé dimanche par Jean-Luc Mélenchon.

Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon se détestent depuis de longues années et l'affrontement lors des législatives à Hénin-Beaumont en 2012 a fini par les convaincre qu'il n'y avait pas de place pour deux dans l'opposition "radicale" au pouvoir. Alors, la bataille bat son plein entre les deux personnalités politiques. A coup de petites phrases et de propositions choc, ils cherchent à séduire les Français. Nouvel exemple dimanche avec la manifestation anti-austérité lancé par le leader du Front de Gauche. 

Un rassemblement qui n'a évidemment pas plu à la présidente du Front de Gauche. Ce lundi matin sur LCI, elle a estimé que Jean-Luc Mélenchon n'était "là que pour canaliser la colère", ce qui n'en fait pas un opposant au pouvoir PS. "M. Mélenchon est un acteur de la pièce de théâtre que joue la vie politique française depuis trente ans", a-t-elle déclaré. 

"Il embarque avec lui des gens" qui "peut-être, veulent sincèrement s'opposer à la politique" du gouvernement. "Mais lui ne veut pas s'opposer, il veut participer !" a insisté Marine Le Pen. "Tous les matins, il se lève et, en se rasant, il ne pense qu'à une seule chose : devenir Premier ministre du capitaine de pédalo", a ironisé la numéro un du FN. Elle ne "croit pas" que le chef de l'État appellera le responsable Front de gauche à Matignon, "mais ce n'est pas pour ça que M. Mélenchon va cesser d'espérer".

"Dans les faits, les amis de M. Mélenchon gouvernent partout avec le PS : communes, conseils généraux, régionaux", a poursuivi Marine Le Pen. L'affluence à la manifestation du Front de gauche la veille ? "Tout cela ne fait pas de votes", a-t-elle dit, "parce que les Français se souviennent très bien qu'il a été pendant trente ans au PS". Visiblement, la partie n'est pas terminé entre eux.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !