Marine Le Pen : "notre victoire serait le seul moyen de débloquer la vie politique" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Marine Le Pen : "notre victoire serait le seul moyen de débloquer la vie politique"
©

Détermination

Marine Le Pen : "notre victoire serait le seul moyen de débloquer la vie politique"

Elle a rappelé que les deux scrutins -municipal et européen- étaient traditionnellement défavorables à son parti en raison de son faible ancrage local.

Marine Le Pen a un souhait pour 2014 : remporter le maximum de batailles électorales. Lors de ses voeux à la presse, la patronne du FN a rappelé les objectifs de son parti : arriver en tête aux européennes et glaner le plus de villes possibles en mars prochain aux municipales. Et selon elle, ces succès serait le seul moyen de "débloquer la vie politique". Au passage, Marine Le Pen ne s'est pas gênée pour mettre la pression sur les autres formations politiques expliquant qu'une dissolution de l'Assemblée nationale serait à ses yeux inévitable si les listes de son parti devançaient celles du PS et de l'UMP.

Pour gagner lors de ces deux échéances, la dirigeante du FN a annoncé qu'elle entamerait dans les jours qui viennent une "tournée intense" de soutien aux candidats du parti frontiste. De Paris à Toulouse en passant par Grenoble et Rennes ou Strasbourg, "MLP" a décidé d'aller "porter la bonne parole" comme l'a dit un de ses conseillers. La présidente du FN a également affiché deux priorités pour 2014: "le renvoi des Roms chez eux" et le combat "pour les libertés numériques".

A lire aussi : Que reste-t-il aux Français pour dire stop aux élites (sans passer par le FN) ?

Par ailleurs, sur le sujet brûlant Dieudonné, Marine Le Pen s'est dite "choquée" et "heurtée" par les propos de l'humoriste. Cependant, elle en a profité pour critiquer la circulaire de Manuel Valls. Selon la présidente du FN, elle "est là pour amuser la galerie". "J'aimerais que M. Valls puisse se dégager un peu de temps pour répondre aux Français des conséquences de sa politique, plutôt que d'être en duo avec Dieudonné", a-t-elle dit.

"Je ne voudrais pas qu'à cette occasion, on décide plus largement d'un contrôle préalable plus large contre les contenus internet, qui serait une véritable atteinte à la liberté d'expression dans notre pays", a-t-elle ajouté. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !