Marine Le Pen : le plafond de verre "va monter au-dessus de 50%" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Marine Le Pen : le plafond de verre "va monter au-dessus de 50%"
©Reuters

Promesse

Marine Le Pen : le plafond de verre "va monter au-dessus de 50%"

La candidate du Front national était invitée sur RTL.

Plutôt discrète dans les médias, Marine Le Pen est désormais prête à en découdre. Fini "la France apaisée" et bienvenue "Au nom du peuple."

Son nouveau slogan de campagne : " 'Au nom du peuple' sera le slogan de cette élection, mon slogan. Il dit beaucoup sur le nom du peuple. Il dit que le peuple français a été totalement oublié par les différents responsables politiques, il dit que nous devons retrouver la souveraineté qui a été transférée à l'Union européenne. Il dit aussi démocratie, au moment où la question de la démocratie est posée".

Le second tour : "Nous allons gagner parce que les grands choix que nous portons sont majoritaires dans le pays" explique-t-elle. Quant au fameux plafond de verre qui l'empêche de remporter les élections, elle se veut confiante : "ce plafond va monter au-dessus de 50%. Réclamer la souveraineté n'est pas une forme de radicalité. On est souverain ou on ne l'est pas (...) On est maître ou on n'est pas maître de notre destin. Aujourd'hui nous n'en sommes pas maîtres".

Le risque terroriste : "Nicolas Sarkozy a commis une faute considérable en baissant volontairement les effectifs de policiers, gendarmes et douaniers." Pour elle, il faut "rétablir de manière urgente" ces effectifs car "la France est dans l'incapacité de répondre au danger, qui était déjà prévisible à l'époque".

Le positionnement du Front national : "Quand nous disons 'nous ne sommes ni de droite ni de gauche', on pourrait dire 'nous sommes et de droite et de gauche'. Nous avons vocation à rassembler tous ceux qui partagent les grands choix (...) de préservation de la nation et de la République française et il y aura peut-être des gens qui souhaiteront participer à ce gouvernement et nous amener leur talent et leur énergie dans ce combat".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !