Marine Le Pen : "le FN n'est pas un parti raciste", échange musclé avec une auditrice d'Europe 1 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Marine Le Pen a vivement débattu avec une auditrice d'Europe 1 ce lundi
Marine Le Pen a vivement débattu avec une auditrice d'Europe 1 ce lundi
©

Il y a eu débat

Marine Le Pen : "le FN n'est pas un parti raciste", échange musclé avec une auditrice d'Europe 1

Interpellée en direct ce lundi sur Europe 1, la présidente du Front national a contesté tout caractère "raciste" dans son parti.

Marine Le Pen était l'invitée du Grand Forum d'Europe 1 ce lundi. Comme tous les invités, la présidente du Front national devait répondre à quelques questions des internautes. L'une des personnes chargées de l'interroger avait quelque peu préparer son coup. En effet, avant même de passer à l'antenne, Marie Yared avait tweeté le message suivant : "Sur @Europe1, je vais dire à Marine Le Pen qu'elle est d'extrême droite. Si vous me RT, va-t-elle nous poursuivre ?". Quelques minutes plus tard, la jeune femme a donc posé sa question. Ce qui a donné lieu à un vif échange avec Marine Le Pen.

"Récemment, vous vous êtes rendus en Suède où vous avez rencontré les démocrates suédois qui sont un parti néo-nazi, vous allez vous allier aux élections européennes à des partis d’extrême droite, vous vous êtes rendus récemment au bal de l’Olympia à Vienne qui est interdit aux Juifs et vous avez couvert des déclarations racistes au sein même de votre parti", a détaillé la jeune femme sur Europe 1. Et Marie Yared de poursuivre : "Aujourd’hui, j’affirme que le FN est un parti d’extrême droite". Face à de telles accusations Marine le Pen a répondu de manière agacée : "Vous pouvez le répéter une deuxième fois 'raciste", parce que cela vous mènera directement devant le tribunal correctionnel". "Vous n’avez pas une question à poser mais une propagande à faire", s'est ensuite emporté la présidente du parti frontiste. "Le FN n’est pas un parti raciste", at-elle assuré avant de conclure : "Il n’y pas un mot dans notre programme sur la race. Notre mouvement est fondé sur la Nation".

Au cours de l'émission, Marine Le Pen s'est aussi exprimé sur le rapport sur l'intégration remis en novembre à Jean-Marc Ayrault."Ce rapport est la conclusion de trente années de déconstruction de la République française, puisque si on l’applique, nous ne sommes plus dans une République laïque", a-t-elle dénoncé. "Ce rapport vise à mettre en œuvre le communautarisme anglo-saxon le plus excessif et à mettre en place une sorte de repentance qui serait la conséquence de la dette que nous aurions à l’égard des anciennes colonisations de la France".

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !