Marine Le Pen : la présidente du FN se dit prête à gouverner en cohabitation avec François Hollande | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Marine Le Pen prête à gouverner en cohabitation avec François Hollande
Marine Le Pen prête à gouverner en cohabitation avec François Hollande
©Reuters

Qui l'eût cru ?

Marine Le Pen : la présidente du FN se dit prête à gouverner en cohabitation avec François Hollande

Selon elle, l'Assemblée nationale sera dissoute très bientôt en raison de "la crise politique extrêmement lourde que nous vivons", a-t-elle dit au Figaro dans un entretien à paraître samedi 30 août.

Décidemment, Marine Le Pen est prête à tout pour accéder au pouvoir. Dans une interview au Figaro à paraître samedi 30 août, la présidente du Front national s'est dite prête à gouverner en cohabitation avec François Hollande en cas de dissolution. "Je peux vous dire une chose très clairement : nous, si nous obtenons une majorité, nous assumerons les responsabilités que nous auront confiées les Français", déclare Marine Le Pen.

Selon la patronne du FN, l'Assemblée nationale seront dissoute dans très peu de temps. Ce en raison de "la crise politique extrêmement lourde que nous vivons" qui "ne peut qu'entraîner un retour aux urnes". Pour Marine Le Pen, le gouvernement Valls II, "dernière cartouche de François Hollande, est un gouvernement de pure provocation".S

Elle critique également l'attitude de l'UMP qui, contrairement au Front national, refuse la cohabitation. Selon elle, cette posture montre le "vrai visage électoraliste" du parti. "Comment peuvent-ils refuser une cohabitation qu'ils ont eux-mêmes théorisée ?", "Comment expliqueront-ils aux électeurs qui votent pour eux qu'ils refuseront de prendre leurs responsabilités pour changer la situation dramatique dans laquelle est plongé le pays ?" assène Marine Le Pen. 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !