Marine Le Pen : "L’Allemagne a fait n’importe quoi en matière d'économie et d’immigration" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Marine Le Pen : "L’Allemagne a fait n’importe quoi en matière d'économie et d’immigration"
©Reuters

De l'ombre à la lumière

Marine Le Pen : "L’Allemagne a fait n’importe quoi en matière d'économie et d’immigration"

La présidente du FN a effectué son retour médiatique ce jeudi sur RTL.

Elle était restée bien discrète depuis les régionales. Marine Le Pen a fait son grand retour médiatique ce jeudi sur RTL. "Je suis avec les Français, je les rencontre. Je voulais m'extraire du buzz." a-t-elle expliqué. Loi Travail, crise des migrants, vie politique : la présidente du Front national a répondu aux différents sujets d’actualité.

"Ce n'est pas la feuille de route du gouvernement, c'est la feuille de route de Bruxelles". La députée européenne ne s’est pas montrée pas tendre envers le très controversé projet de Loi Travail. "Ça fait des mois, voire des années même, que Bruxelles exige la précarisation du travail, la dérégulation du travail. Comme ils sont incapables de créer de la richesse, de l'emploi, leur seul moyen c'est de déréguler le travail."

>>>> A LIRE AUSSI : Mais pourquoi Marine Le Pen a-t-elle décidé de se faire si discrète

Dans le viseur de la patronne du FN également, un autre point "dont personne ne parle, qui est passé sous silence" selon elle : l'autorisation des revendications communautaristes dans l'entreprise. C'est extrêmement grave car on attendait précisément du gouvernement de répondre à ces chefs d'entreprise pour qu'ils puissent se servir de la laïcité et protéger l'entreprise du conflit. Or, c'est exactement l'inverse que fait la loi El Khomri : elle justifie, elle légalise les revendications communautaristes dans l'entreprise.

La présidente du FN a vertement critiqué la politique allemande. Elle a estimé que la politique d’Angela Merkel était une "une véritable catastrophe pour l’Union européenne. L’Allemagne a fait n’importe quoi en matière d'économie et d’immigration". Elle égratigne au passage le chef de l’Etat été son prédécesseur. "Nicolas Sarkozy et François Hollande suivent aveuglement Angela Merkel. Quand la chancelière allemande ouvre grands les bras aux migrants, il faut comprendre qu'à partir du moment où ils sont en Allemagne, comme il n'y plus de frontières intérieures, ils peuvent circuler. Economiquement, les reproches sont également sévères. "L’intérêt de l’Allemagne est d’avoir un euro fort, mais pas celui de la France. Aujourd’hui, c’est le chaos, la guerre, le conflit entre les nations. Ceux qui nous ont vendu 'l'Union européenne, c'est la paix', ce sont lourdement trompés. L’Union européenne c’est la guerre économique, la guerre des postures". La présidente du FN a également dénoncé le chantage turc sur la question des migrants.

Lu sur RTL.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !