Marine Le Pen : "Il y a des évolutions et le FN est le centre de gravité de la vie politique" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Marine Le Pen se félicite de la montée du FN
Marine Le Pen se félicite de la montée du FN
©

Nombrilisme

Marine Le Pen : "Il y a des évolutions et le FN est le centre de gravité de la vie politique"

La présidente du Front National était l'invitée d'Europe 1 ce lundi matin. Elle n'a pas caché sa joie après les résultats de la législative partielle dans l'Oise qui a vu la candidate du FN échouer de très peu.

Marine Le Pen revient au centre du jeu politique. Pour la président du FN, son parti va être un acteur majeur des prochaines élections municipales de 2014. Portée par les bons résultats de sa candidate lors de l'élection législative dans l'Oise, dimanche, la présidente du Front national, n'a pas caché son optimisme pour les prochains scrutins, ce lundi sur Europe 1. "Nous serons présents dans le plus grand nombre de communes possibles, nous aurons probablement des maires, nous aurons un très grand nombre de conseillers municipaux et c'est une marche incontestable vers notre arrivée au pouvoir" a-t-elle expliqué.

"Il y a des évolutions et le Front national est le centre de gravité de la vie politique", selon Marine Le Pen. "Le système UMPS se refuse à mettre en place la proportionnelle", a-t-elle déploré, interrogée sur la faible participation dans l'Oise. "Ils ont choisi un mode de scrutin qui protège leur mandat et empêche le peuple d'avoir des représentants", a-t-elle dit.

"Si les dernières législatives avaient été à la proportionnelle, le FN aurait eu entre 85 et 100 députés", a-t-elle assuré. "Est-ce que vous imaginez comme le visage du Front national serait différent, comme les débats seraient différents ?" a-t-elle demandé, en parlant de "rupture de contrat démocratique".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !