Mariage gay et homoparentalité : Taubira accélère, Boutin en colère | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Mariage gay et homoparentalité : Taubira accélère, Boutin en colère
©

Pas gay et pas friendly

Mariage gay et homoparentalité : Taubira accélère, Boutin en colère

Christine Boutin demande un référendum sur le mariage homosexuel alors que Christiane Taubira a dévoilé ce mardi ses pistes de projet sur le sujet.

Le mariage gay va faire l'actualité ces prochains jours. Alors que Christiane Taubira a dévoilé ce mardi les pistes de son projet sur le mariage des homosexuels et leur possible paternité expliquant qu'elle veut permettre à deux personnes du même sexe d'adopter "dans les mêmes conditions que les hétérosexuels", Christine Boutin a exprimé son désaccord.

Réagissant sur Europe 1 aux propos de la garde des Sceaux, l'ex-ministre a assuré que "le match n'est pas du tout perdu" pour les opposants à ce mariage. Et la présidente du Parti Chrétien-démocrate d'aller plus loin. Elle réclame en effet un référendum sur le sujet. "L'intérêt du gouvernement, c'est qu'il y ait une démocratie participative", les Français "pourraient s'exprimer" et cela entraînerait "de la paix sociale et civile". Selon elle, la déclaration de Christiane Taubira "est un très mauvais indicateur de la volonté du gouvernement d'un débat serein sur cette affaire". "Refuser l'objection de conscience, alors qu'il n'y a eu aucun débat", peut "être vécu comme une provocation", a-t-elle poursuivi.

Dans La Croix, Christiane Taubira assure que les maires rétifs ne seront pas autorisés à ne pas célébrer les mariages homosexuels, expliquant que "le code civil va être modifié, il s'impose à tous". "Si le gouvernement continue comme ça, il ne fera qu'attiser les passions et les violences", avertit Christine Boutin. "Je demande la paix sur ce sujet". Quant à la justification par l'égalité des droits, Christine Boutin la conteste: la ministre de la Justice, observe-t-elle, a exclu la procréation médicalement assistée pour couples du même sexe. "Alors quelle est l'égalité avec les hétérosexuels, qui y ont droit ?" conclut-elle. Le débat est lancé. Christine Boutin, elle, défendra coûte que coûte ses positions.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !