Yemen : mariée de force dès l'âge de 6 ans | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Yemen : mariée de force 
dès l'âge de 6 ans
©

Archaïque

Yemen : mariée de force dès l'âge de 6 ans

Yémen, Inde, Afghanistan, Ethiopie... même illégal, le mariage forcé de petites filles avec des adultes est répandu dans plusieurs pays.

Le magazine National Geographic consacre une enquête au mariage forcé d'enfants à partir de 5 ans, avec de jeunes adultes ou même des hommes d'âge mûr, dans des pays comme l'Inde, le Yémen ou l'Afghanistan.

Photos à l'appui, l'article évoque par exemple le mariage de Radha, Gora et Rajani, trois petites filles âgées respectivement de 15, 13, et 5 ans dans un village du Rajasthan, en Inde. La cérémonie se déroule dans la nuit ou au petit matin pour éviter les indiscrétions, car ce genre de mariage est officiellement interdit.

Réalisés avec l'accord des parents, certains de ces mariages sont aussi des transactions commerciales qui permettent, par exemple, de solder une dette. National Geographic évoque aussi un autre cas, le mariage d'une fillette de 10 ans mariée à un homme ventripotent âgé de 50 ans.

"S'il y avait un problème quelconque avec le mariage précoce, Allah l'aurait interdit" déclare Mohammed Al-Hamzi, un membre du Parlement à Sanaa, la capitale du Yémen. "Ce qu'Allah n'a pas interdit, nous ne pouvons l'interdire" ajoute-t-il. Tous les efforts pour interdire le mariage avant l'âge de 17 ans au Yémen ont échoué jusqu'à présent. Pour ce parlementaire, l'Islam interdit toute relation conjugale avant que la jeune fille ne soit physiquement apte, mais le Coran ne fixe pas de limite d'âge et tout ceci est du ressort de la famille et de la religion, pas d'une loi décidée par l'Etat.

A l'opposé, Najeeb Saeed Ghanem responsable du comité de santé publique du parlement yéménite évoque les fâcheuses conséquences médicales de relations sexuelles forcées avant que le physique de la jeune fille puisse le supporter écrivent les auteurs de l'enquête, Cynthia Gomey et la photographe Stephanie Sinclair qui travaillent sur ce genre de mariages d'enfants depuis une dizaine d'années.

Le journal souligne aussi le cas de la région d'Amhara en Éthiopie, où le taux de mariages d'enfants est l'un des  plus élevés du monde : près de la moitié des filles sont mariées avant l'âge de 15 ans.

L'article de National Geographic

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !