Marc Trévidic : "la France est devenue pour l'Etat islamique l'ennemi numéro un" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
L'ancien juge anti-terroriste Marc Trévidic.
L'ancien juge anti-terroriste Marc Trévidic.
©Reuters/Charles Platiau

Cri d'alarme

Marc Trévidic : "la France est devenue pour l'Etat islamique l'ennemi numéro un"

Dans une interview à Paris Match, l'ancien juge antiterroriste tient un discours alarmant sur les risques d'attentats de grande ampleur sur le sol français.

Marc Trévidic voit l'avenir en noir. Dans un entretien à Paris Match, l'ancien juge antiterroriste estime que "la menace [terroriste] est à un niveau maximal, jamais atteint jusqu'alors". Selon lui, "nous sommes devenus pour l'Etat islamique [EI] l'ennemi numéro un. La France est la cible principale d'une armée de terroristes aux moyens illimités".

Marc Trévidic ne mâche pas ses mots : "Les jours les plus sombres sont devant nous", dit-il. "Devant l'ampleur de la menace [...], notre dispositif de lutte antiterroriste est devenu perméable, faillible." Les djihadistes de l'EI "ont les moyens de nous atteindre beaucoup plus durement en organisant des actions d'ampleur, incomparables à celles menées jusqu'ici".

L'
ancien juge antiterroriste redoute notamment "des actions d'envergure" de la part de l'organisation terroriste. Les hommes de l'EI ont "l'argent et la faculté d'acquérir facilement autant d'armes qu'ils veulent et d'organiser des attaques de masse".

Pour Marc Trévidic, la donne a changé : "Nous ne sommes plus en mesure de prévenir les attentats comme par le passé. On ne peut plus les empêcher."

Lu sur Paris Match

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !