Sondages en berne pour Manuel Valls dans le cadre de son projet de conquête de la Mairie de Barcelone | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Sondages en berne pour Manuel Valls dans le cadre de son projet de conquête de la Mairie de Barcelone
©PAU BARRENA / AFP

Nouveau défi politique

Sondages en berne pour Manuel Valls dans le cadre de son projet de conquête de la Mairie de Barcelone

Même s'il n'est pas encore officiellement candidat, l’ancien Premier ministre français ne recueillerait que 5,2% des voix à l’élection municipale barcelonaise, selon un sondage publié cette semaine.

L'avenir de Manuel Valls en Catalogne et son rêve de reconversion à la tête de la Mairie de Barcelone s'assombrissent. Selon un nouveau sondage catalan dévoilé cette semaine, Manuel Valls ne récolte que 5,2% d’intentions de vote avec Ciudadanos. Ce parti europhile est en effet susceptible de soutenir l’ancien Premier ministre français dans cette élection majeure en Catalgone. 

Selon cette enquête d’opinion, la réélection de la maire sortante Ada Colau est annoncée avec 16,2% des intentions de vote. Il reste malgré tout un espoir important pour Manuel Valls dans le cadre de ce baromètre électoral de la mairie de Barcelone, 34,9% des sondés ne savent en effet toujours pas pour qui ils vont voter.  
 
Manuel Valls n'a pas encore officiellement annoncé sa candidature. Il pourrait se lancer dans la course aux municipales en Espagne à la faveur de l'été. 
 
L'ancien Premier ministre est arrivé ce mardi à Barcelone.  Il a accordé une interview à la télévision locale 8TV. Manuel Valls a évoqué son éventuelle candidature :
 
"J’y pense et je suis très motivé". 
 
Malgré ces sondages assez rudes pour le parti potentiel de l'ancien maire d'Evry (Ciudadanos), le natif de Barcelone pourrait bien officiellement annoncer sa candidature dans les prochains jours. 
 
Selon la Vanguardia, Manuel Valls rencontre actuellement des représentants de la société civile, économique et culturelle barcelonaise afin d'approfondir "son analyse sur la situation que vit" la capitale catalane. L’ancien ministre de l'Intérieur a notamment passé plusieurs jours sur le terrain à parler avec des commerçants, des associations, des entrepreneurs et des journalistes. 
 
Son positionnement en faveur de Madrid et de l'unité de l'Espagne tranche en revanche en Catalogne avec la poussée indépendantiste. 
 
L'élection municipale est programmée en mai 2019. 
 
Lu sur BFM TV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !