Manuel Valls aurait été payé 20.000€ par mois lorsqu'il était candidat à la mairie de Barcelone | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Manuel Valls aurait été payé 20.000€ par mois lorsqu'il était candidat à la mairie de Barcelone
©PAU BARRENA / AFP

Bon plan

Manuel Valls aurait été payé 20.000€ par mois lorsqu'il était candidat à la mairie de Barcelone

L'ancien Premier ministre français, battu le 26 mai avec 13,20% des voix, a été mieux payé pendant cette campagne que lorsqu'il était à Matignon.

L'ancien Premier ministre Manuel Valls, qui a tenté en vain de conquérir la mairie de Barcelone (sa liste a terminé le 26 mai en quatrième position, avec 13,20 % des voix), aurait touché pendant la campagne un salaire mensuel net de 20.000 euros par mois, rapporte le quotidien catalan Ara. D'après l'enquête du journal espagnol, repérée par Marianne,  ces émoluments lui ont été versés en plus de la participation à ses frais de campagne.

"Les gens étaient effarés quand Manuel Valls a demandé une telle somme pour lui. Ce n'est pas très élégant", a témoigné auprès d'Ara l'un des convives d'une levée de fonds. L'argument de Manuel Valls ? Sa perte de revenu engendrée lors de la démission de son mandat de député français. Il percevait alors 7.239 euros bruts par mois. Les 20.000 euros mensuels perçus lorsqu'il était candidat à la mairie de Barcelone représentent même une belle augmentation par rapport à son passage à Matignon, lorsqu'il était Premier ministre entre 2014 et 2016 : il touchait alors 14.910 euros brut par mois.

Si la demande a choqué, elle aurait pourtant été acceptée, assure Ara. Le magazine détaille le financement de la campagne : la majorité des fonds venait d'entrepreneurs et de notables.

Marianne

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !