Manuel Valls annonce une rallonge de 111 millions d'euros pour la police et la gendarmerie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Le ministre de l'Intérieur a annoncé jeudi le déblocage de 111 millions d'euros pour la police et la gendarmerie.
Le ministre de l'Intérieur a annoncé jeudi le déblocage de 111 millions d'euros pour la police et la gendarmerie.
©Reuters

Gros coup de pouce

Manuel Valls annonce une rallonge de 111 millions d'euros pour la police et la gendarmerie

Ces dernières semaines, plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer les difficultés budgétaires touchant ces deux professions.

Jeudi, Manuel Valls a annoncé le déblocage de 111 millions d'euros pour la police et la gendarmerie. Cette annonce du ministre de l'Intérieur devant les représentants de la commission de finances et de la défense de l'Assemblée "était éminemment attendue", a souligné une source proche du dossier. Ces dernières semaines, plusieurs voix se sont élevées pour pointer du doigt les difficultés budgétaires touchant ces deux professions. 

Interrogé sur la répartition de cette somme entre policiers et gendarmes, le locataire de la place Beauvau a dit "y travailler encore" mais que cela "se fera dans l'équilibre nécessaire". Manuel Valls a aussi annoncé le déblocage de 10 millions d'euros supplémentaires pour répondre "aux besoins immobiliers les plus pressants dans la gendarmerie nationale".

Mi-octobre, le directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN), Denis Favier, avait évoqué la "situation difficile" de son institution, visée par des restrictions budgétaires. Il avait notamment souligné qu'"aucune commande de véhicules [n'avait] pu être passée", ni d'ordinateurs. Il avait ajouté avoir des difficultés "pour assurer les paiements [...] incontournables" comme "les dépenses d'énergie". Plusieurs syndicats de police lui avaient emboîté le pas.

Lu sur TF1 News

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !