Manuel Valls accuse le FN de vouloir "retourner avant 1905" et de "trahir la laïcité" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Manuel Valls accuse le FN de vouloir "retourner avant 1905" et de "trahir la laïcité"
©Reuters

Déterminé

Manuel Valls accuse le FN de vouloir "retourner avant 1905" et de "trahir la laïcité"

"Une valeur est au coeur de ce qu'est la République, c'est la laïcité: je vous demande de la chérir, de la défendre et de la porter" a encore dit le Premier ministre dans un discours ce mercredi.

Manuel Valls attaque le Front national. A l'occasion de la journée de la laïcité, qui marque les 110 ans de la loi de 1905 séparant les Eglises et l'Etat, et lors d'un discours, le Premier ministre a affirmé que l'extrême droite brandissait la laïcité pour "diviser" et que, "sans le dire", elle "veut retourner avant 1905", vers les "guerres de religions" qui ont déchiré la France.  La laïcité est "trahie, bafouée", "quand l'extrême droite la détourne, l'instrumentalise pour s'attaquer violemment aux musulmans de France (...) pour exclure, rejeter, semer la haine et la division", a dit le chef du gouvernement.

"La plus grande imposture de l'extrême droite c'est, sans le dire, de préparer un grand retour en arrière. Ils veulent retourner avant 1905, 
retourner vers ces guerres de religions qui sont autant de cicatrices profondes dans l'histoire de notre Nation", a accusé Manuel Valls affirmant que "la laïcité, c'est tout le contraire de la division. La laïcité, ce sont des règles qui organisent la tolérance, le respect des croyances et de la dignité de chacun. Comme vous tous, ici, je ne veux plus que la laïcité soit dévoyée, défigurée. Je ne veux plus qu'elle soit abandonnée - elle l'a trop été - à des mains partisanes qui n'ont qu'un seul but: l'affaiblir pour affaiblir la République!"
Evoquant les attentats de janvier et de novembre, Manuel Valls a appelé à "être à la hauteur de ce moment historique et de l'exigence des Français". "Une valeur est au coeur de ce qu'est la République, c'est la laïcité: je vous demande de la chérir, de la défendre et de la porter" a terminé le Premier ministre.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !