Manif pour tous : Valls invite les opposants "à réfléchir" avant d'aller manifester | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Manuel Valls s'inquiète d'éventuels débordements lors de la manif pour tous
Manuel Valls s'inquiète d'éventuels débordements lors de la manif pour tous
©Reuters

Appel au calme

Manif pour tous : Valls invite les opposants "à réfléchir" avant d'aller manifester

Selon le ministre de l'Intérieur, "des groupes d'extrême droite", qui "n'ont pas leur place dans la République", "ont prospéré dans le mouvement contre le mariage pour tous.

Après Jean-Marc Ayrault, c'est au tour de Manuel Valls d'appeler à la vigilance. En effet, le ministre de l'Intérieur a invité samedi les opposants au mariage pour tous à "réfléchir" avant d'aller manifester dimanche, en raison de "menaces" que font peser des "groupes d'extrême droite". "Cette manifestation vise à contester une loi votée par le Parlement et ratifiée par le Conseil constitutionnel, donc, si chacun a le droit d'aller manifester, on n'en voit pas bien ni le sens, ni le but", a ajouté le ministre, en marge de l'inauguration à Argenteuil (Val d'Oise) d'une statue de Jean Moulin, pour les 70 ans du Conseil national de la Résistance (CNR).

Selon Manuel Valls, "des groupes d'extrême droite", qui "n'ont pas leur place dans la République", "ont prospéré dans le mouvement contre le mariage pour tous". "Ils seront surveillés. À la moindre exaction, la police, comme la justice, interviendront", a t-il conclu. Se disant menacée, Frigide Barjot, figure de proue des opposants, avait annoncé vendredi qu'"en l'état actuel des choses", elle ne manifesterait pas. Elle redoute que "certains veuillent profiter de l'ambiance de contestation sociale pour faire déraper le mouvement".

D'autant que le suicide dans Notre-Dame de l'écrivain Dominique Venner, figure intellectuelle d'extrême droite et opposant au mariage homosexuel, a renforcé la détermination de certains militants de ces cercles. Selon une source policière, les autorités tablent sur la présence de 150 à 200 000 manifestants qui devraient être encadrés par quelque 4 500 policiers et gendarmes, soit un millier de plus que lors de la grande manifestation nationale du 24 mars émaillée de quelques incidents près des Champs-Élysées.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !