Manif pour tous : un documentaire jette le flou sur les vrais chiffres de la mobilisation des adversaire du mariage homosexuel | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Selon un reportage, certains manifestants ont été effacés sur les images de la préfecture de police
Selon un reportage, certains manifestants ont été effacés sur les images de la préfecture de police
©Reuters

Manipulation

Manif pour tous : un documentaire jette le flou sur les vrais chiffres de la mobilisation des adversaire du mariage homosexuel

Un reportage largement diffusé sur les réseaux sociaux tente de prouver que les images officielless de la manifestation du 23 mars ont été modifiées.

Les images de la manifestation du 24 mars ont-elles été truquées ? C'est la thèse du court documentaire du journaliste indépendant Pierre Barnérias qui a été massivement partagé sur les réseaux sociaux (par Frigide Barjot elle-même) ainsi que sur les sites d'actualité ces derniers jours. Selon le reportage, les photos, livrées à la presse par la préfecture, auraient ainsi été manipulées, "photoshopées" même. Et les partisans de la Manif pour tous de brandir cet argument, expliquant que la préfecture aurait effacé une partie des manifestants, en particulier sur les images de la Grande Armée, où se trouvaient le plus grand nombre d'adversaires du mariage homosexuel. Rappelons que cette mobilisation avait entraîné une âpre bataille des chiffres, entre ceux avancés par la Préfecture, 300 000, et ceux de la Manif Pour Tous, 1,6 million.

Dans son documentaire, Pierre Barnerias explique qu'il a commencé par envoyer les clichés officiels – issues d'une vidéo capturée par la caméra d'un hélicoptère de la sécurité civile qui a survolé le rassemblement -  à 4 laboratoires photo étrangers ; en Belgique, en Angleterre et aux États-Unis. Comme le résume Europe 1, pour trois d'entre eux, "ces photos ont parfois grossièrement été retouchées". C'est ensuite le labo photo de l'AFP, muni de son logiciel de détection de retouches "Tungstène", qui confirme la retouche. Avant de se rétracter quelques heures plus tard après avoir vu la vidéo originale.

C'est d'ailleurs pour couper court à toutes les plus folles rumeurs que la préfecture de police a tenu une conférence de presse durant laquelle elle a montré la fameuse vidéo originale dont ont été tirées les imagées, très pixélisées il est vrai.

Et voici l'explication de la préfecture : les images sont pixelisées car la vidéo originelle est de mauvaise qualité, d'une part  à cause du mauvais temps, et d'autre part car le but de cette vidéo n'était pas d'être exploitée pour le comptage des manifestants (ni d'être rendu public). Enfin les images ont été compressées pour pouvoir être uploadées sur le site web de la préfecture, ce qui leur a fait perdre encore en qualité.

Pour prouver son point, la préfecture a fait des comparatifs entre la vidéo originale et les images qui ont fait polémique, afin de montrer qu'il n'y avait pas de différence, comme le rapporte  encore Europe 1. Reste évidemment à savoir si cette même vidéo n'a pas elle aussi été modifiée… En tout cas l'argumentaire a semblé assez persuasif puisque le collectif de la Manif pour tous qui avait fait part dimanche de son intention d'assigner le préfet en référé afin d'obtenir la vidéo est revenu sur ses propos. La loi légalisant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe a quant à elle été adoptée mardi 23 avril.

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !