Manif pour tous : Frigide Barjot ne manifestera pas dimanche | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Manif pour tous : Frigide Barjot ne manifestera pas dimanche
©Reuters

Changement de bord

Manif pour tous : Frigide Barjot ne manifestera pas dimanche

Dans un manifeste envoyé au Monde, l’ex-égérie de La manif pour tous appelle à ne pas manifester ce dimanche en raison de "la radicalisation et la violence qui montent".

Ne comptez pas sur elle. Dans un manifeste adressé au journal Le Monde ce vendredi 31 janvier, Frigide Barjot, évincée en mai 2013 au profit de Ludovine de la Rochère, explique pourquoi elle ne manifestera pas ce dimanche avec "La manif pour tous".

Déjà, en novembre 2013, l'ancienne chroniqueuse n’avait pas appelé à rejoindre la manifestation de rentrée de "La manif pour tous", à Nantes, "pour éviter tout nouveau dérapage et maintenir la paix civile", rapporte le Nouvel observateur.

Quelques mois plus tard, rebelote : si elle explique dans un premier temps que, ce dimanche, “les héritiers de "la Manif pour tous" entraîneront un certain nombre de personnes de bonne volonté pour dire leur opposition à la politique 'anti-famille' du gouvernement et réclamer l'abolition de la loi sur le mariage pour tous, après avoir demandé celle de l'avortement", Frigide Barjot s’inquiète de ces manifestations qui "se caractérisent désormais par leur morcellement, leur radicalisation idéologique et leur confusion, les mêmes activistes se retrouvant parfois dans l'un et l'autre cortège, comptant sur les plus modérés pour 'blanchir' des idéologies teintées de dogmatisme, ennemies du personnalisme."

Elle appelle également "les chrétiens à préférer le chemin de la rencontre, du dialogue exigeant et du débat citoyen à l'enfermement communautariste, aux mobilisations de rue et à la tentation de s'ériger en contre-culture."

Lors de son déplacement en Angleterre, ce vendredi 31 janvier, François Hollande a jugé "légitime" le fait que les Français manifestent pour exprimer leurs opinions tout en s'inquiétant des dérives du précédent mouvement, le "Jour de colère", qui a défilé dimanche 26 janvier. La manifestation avait été émaillée d’incidents qui ont conduit à 250 interpellations.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !