Manif anti-mariage homosexuel : 70 à 80 interpellations à Paris | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Depuis la reprise des débats à l'Assemblée sur le mariage homosexuel, des manifestations ont lieu tous les soirs.
Depuis la reprise des débats à l'Assemblée sur le mariage homosexuel, des manifestations ont lieu tous les soirs.
©Reuters

Débordements

Manif anti-mariage homosexuel : 70 à 80 interpellations à Paris

Un nouveau rassemblement contre le mariage homosexuel a eu lieu jeudi soir près de l'Assemblée. Quelques incidents ont émaillé la fin de la manifestation et les forces de l'ordre ont interpellé 70 à 80 personnes.

Ils étaient 2 900 selon la police, 6 000 selon les organisateurs. Jeudi soir à Paris, plusieurs milliers d'opposants au mariage homosexuel ont défilé pour la troisième soirée consécutive en direction de l'Assemblée nationale, où le projet de loi est examiné en seconde lecture depuis mercredi. Quelques incidents ont émaillé la fin de la manifestation et les forces de l'ordre ont interpellé 70 à 80 personnes selon une source policière, rapporte Le Parisien. 

Partis comme la veille du métro Sèvres-Babylone, dans le centre de Paris, vers 19h40, les manifestants ont scandé "Hollande, ta loi, on n'en veut pas !", agitant leurs drapeaux roses et bleus habituels. Le défilé est arrivé peu après 21 heures aux Invalides, près de l'Assemblée. La dispersion a commencé vers 21h40, la manifestation étant autorisée jusqu'à 22 heures, précise Le Nouvel Observateur.

Peu après, de petits groupes ont fait face aux CRS, criant "CRS collabo!" ou "CRS SS!" et leur jetant des projectiles (canettes, bouteilles...).Selon divers témoignages de manifestants, des membres de groupuscules d'extrême-droite figuraient parmi les fauteurs de troubles, rapporte l'AFP. Ces provocations ont entraîné de courtes charges des CRS pour tenter de disperser les manifestants. Le calme était revenu vers 1 heure du matin ce vendredi, a constaté un journaliste de l'AFP. Un jeune homme a été légèrement blessé pendant son évacuation par les CRS. Après une courte perte de connaissance, il a été pris en charge par les pompiers.

Jeudi après-midi, la porte-parole des opposants au mariage homosexuel, Frigide Barjot, avait demandé au gouvernement de "mettre hors d'état de nuire" les fauteurs de troubles qui ternissent l'image du mouvement. Un peu plus tôt dans la journée, François Hollande a dénoncé les actes "homophobes" et "violents" commis par des opposants au mariage homosexuel.

Mardi et mercredi, déjà, des échauffourées avaient perturbé les manifestations des anti-mariage homosexuel à Paris, donnant lieu à plusieurs dizaines d'interpellations. A quelques jours du vote solennel de la loi prévu mardi, le climat s'est encore alourdi avec le saccage d'un bar gay à Lille et à Bordeaux.

Lu sur Le Parisien.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !