Mali : Ibrahim Boubacar Keïta, élu président | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Mali : Ibrahim Boubacar Keïta, élu président
©

Changement

Mali : Ibrahim Boubacar Keïta, élu président

A l'issue du premier tour du 28 juillet, Ibrahim Boubacar Keïta avait obtenu 39,79% des voix, contre 19,70% à son adversaire et partait largement favori au second tour.

Finalement, il n'y a pas eu de surprise. Ibrahim Boubacar Keïta, dit IBK, est bien devenu le nouveau président du Mali. A 68 ans, l'ancien Premier ministre aura la très lourde tâche de redresser et de réconcilier un pays traumatisé et affaibli par dix-huit mois d'une profonde crise politique et militaire, qui avait débuté en janvier 2012 par une offensive de rebelles touareg dans le Nord.

Un coup d'Etat militaire le 22 mars 2012 avait précipité la chute du nord du Mali aux mains de groupes jihadistes et criminels, qui ont laminé la rébellion touareg et l'armée malienne, commis d'innombrables exactions, avant d'être en grande partie chassés par l'intervention militaire franco-africaine toujours en cours.

Dans l'ensemble le scrutin se sera bien déroulé selon les observateurs. Mais pas pour Gouagnon Coulibaly, directeur de campagne de Soumaïla Cissé, l'adversaire de Keïta, qui a critiqué des "fraudes massives" et accusé l'Administration du régime de transition d'être "partisane". En dépit de la menace d'attentats de groupes islamistes armés liés à Al-Qaïda, qui avaient occupé le nord du Mali pendant neuf mois en 2012, le vote s'est déroulé sans incidents majeurs dans cette région.

Désormais le plus difficile commence pour celui que l'on surnomme "IBK".

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !