Malaysia Airlines : des débris pouvant appartenir au vol MH 370 retrouvés sur une plage australienne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Malaysia Airlines - Recherches Vol MH370
Malaysia Airlines -  Recherches Vol MH370
©Reuters

Nouvelle piste

Malaysia Airlines : des débris pouvant appartenir au vol MH 370 retrouvés sur une plage australienne

Le Centre conjoint de coordination des agences a annoncé dans un communiqué que la police australienne avait récupéré plusieurs objets à 10 kilomètres de la ville d'Augusta.

Pour la première fois depuis la disparition du vol MH 370, des objets pouvant appartenir à l'appareil de la Maleysia Airlines ont été trouvés. Les autorités australiennes ont ainsi annoncé mercredi que du matériel (encore non-identifié) récupéré sur le littoral australien serait bientôt analysé pour tenter de déterminer sa provenance. Dans un communiqué, le Centre conjoint de coordination des agences a annoncé que la police australienne avait pu récupérer plusieurs objets à 10 kilomètres à l'est de la ville d'Augusta, dans l'Etat d'Australie méridionale. Le 4 avril, les autorités avaient détecté un signal susceptible de provenir des boites noires de l'appareil de la Malaysia Airlines. Depuis cette date, aucun indice sur la localisation du vol MH 370 n'avait pu être collecté.

Parallèlement à la découverte de ces débris encore non-identifiés, le gouvernement malaisien a annoncé mercredi qu'il donnerait son accord à la création d'une équipe d'experts internationaux chargée de recueillir des informations sur la disparition du vol MH370. Le ministre des Transports, Hishammuddin Hussein, a déclaré lors d'une conférence de presse : "Le principal objectif de l'équipe de recherches internationale est d'évaluer, d'enquêter et de déterminer les causes de l'accident pour que de tels accidents puissent être évités à l'avenir", avant d'ajouter que le gouvernement malaisien avait notamment pris contact avec l'entreprise pétrolière publique Petronas afin que les recherches à grande profondeur soient poursuivies dans le sud de l'océan indien.
Lu sur Europe 1.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !