Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France

Surprise

Magistrature : une nomination qui passe mal

Gwenola Joly-Coz devrait être promue présidente du Tribunal de grande Instance de Pontoise.

Ca tousse un peu dans la magistrature  à la suite de la récente publication des propositions de nominations du Conseil supérieur de la magistrature (CSM). En général, on choisit les candidats qui se trouvent en tête de liste. Or surprise, Gwenola Joly-Coz qui se trouve en 23 ème position - la dernière - devrait être promue présidente du Tribunal de grande Instance de Pontoise,  la onzième juridiction du pays. Ceci expliquerait-il cela ? La future présidente, ancienne figure du Syndicat de la magistrature est actuellement directrice du cabinet de Pascale Boistard, secrétaire d’Etat aux  droits des Femmes auprès de Marisol Touraine, la ministre de la Santé.

Peut-être s’agit- il de trouver à la magistrate une porte de sortie en cas d’un éventuel remaniement après les élections régionales de décembre prochain… A ceux qui pourraient penser que le CSM favoriserait quelques proches de l’actuel pouvoir, on peut citer un contre- exemple avec la promotion de Stéphane Noël comme président du Tribunal de grande instance de Créteil, l’un des plus importants de France.  Ce dernier a en effet occupé le poste de directeur adjoint du cabinet de Rachida Dati. Certes. Sauf que Stéphane Noël figure, lui, en numéro 1 sur la liste des candidats…

Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.