Macron et les 35 heures : "Je suis l'original, il est la copie", estime Juppé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Selon Alain Juppé, "Emmanuel Macron a encore beaucoup de progrès à faire pour définir son projet".
Selon Alain Juppé, "Emmanuel Macron a encore beaucoup de progrès à faire pour définir son projet".
©Reuters

Amabilités

Macron et les 35 heures : "Je suis l'original, il est la copie", estime Juppé

"Cela fait des mois et des mois que, dans tous mes discours, je dis que les 35 heures sont un boulet et qu'elles ne correspondent plus à rien, qu'il faut les abroger", a déclaré le maire de Bordeaux.

Invité à régir sur les réformes du Code du travail, encouragées par Emmanuel Macron depuis Davos, Alain Juppé a estimé ce lundi sur le ton de l’ironie qu'il était "l'original" et que l’actuel ministre de l’Economie était "la copie". "Cela fait des mois et des mois que, dans tous mes discours, je dis que les 35 heures sont un boulet et qu'elles ne correspondent plus à rien, qu'il faut les abroger", a déclaré l’ancien Premier ministre, qui s’estime "réjoui" qu’Emmanuel Macron "revienne sur (m)on terrain". 

Selon Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite et du centre pour l'élection présidentielle de 2017, le ministre de l'Economie "a encore beaucoup de progrès à faire pour définir son projet, moi j'ai déjà défini le mien". Le maire de Bordeaux a enfin lancé sur le ton de la plaisanterie : "On dit souvent à propos du Front national que les Français préfèrent l'original à la copie, je serais tenté de dire la même chose pour Emmanuel Macron : je suis l'original et il est la copie."

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !