Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Le Premier ministre, Jean Castex, s'exprime lors d'une nouvelle conférence de presse sur la pandémie de Covid-19.
©ALAIN JOCARD / POOL / AFP

Conférence de presse

Lutte contre la Covid-19 : Jean Castex promet au moins 20 millions de personnes vaccinées d’ici la mi-mai

Le Premier ministre s'est exprimé lors d'une conférence de presse ce jeudi 4 mars. Jean Castex et Olivier Véran ont annoncé de nouvelles mesures.

Jean Castex a fait le point sur l’évolution de la pandémie en France lors d’une nouvelle conférence de presse ce jeudi 4 mars :

"Nous ne sommes pas confrontés, en tout cas pas à ce stade, à une hausse exponentielle de l'épidémie, comme certains modèles le prévoyaient. La circulation du virus a continué de progresser mais à une vitesse moindre que ce que nous pouvions craindre".

Il a également évoquée des "situations territoriales contrastées".

Parmi les principales mesures annoncées jeudi soir, le gouvernement a décidé de placer trois nouveaux départements, les Hautes-Alpes, l'Aisne et l'Aube, sous surveillance renforcée en raison de la progression du Covid-19. Cela porte à 23 le nombre de départements sous ce statut.

"J'invite les habitants des 23 départements concernés à ne pas sortir, autant que possible, de leur département ou de leur région s'agissant des départements franciliens".

Le département du Pas-de-Calais sera confiné dans son intégralité le week-end, à partir de ce samedi 8 heures, en raison d'une circulation accrue du coronavirus.

"Les grandes surfaces commerciales non alimentaires de plus de 5 000 m2 seront fermées" dans le département, a précisé Jean Castex.

Les centres commerciaux non alimentaires de plus de 10.000 m2 seront fermés dans les "départements à risque".

Selon Jean Castex, "le variant anglais représente désormais 60 % des contaminations dans le pays".

Jean Castex a également promis qu’au moins 20 millions de personnes seraient vaccinées d’ici la mi-mai. Le bilan s’établit à 3,2 millions actuellement. Les livraisons de doses vont se multiplier. Les pharmaciens pourront administrer eux-mêmes les doses à partir de la mi-mars aux personnes de plus de 50 ans présentant des facteurs de comorbidités.

L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !