Loi Travail : les propositions de Manuel Valls à la jeunesse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Les jeunes issus d'un milieu modeste bénéficieront d'une prolongation de leur bourse pour une durée maximale de 4 moi
Les jeunes issus d'un milieu modeste bénéficieront d'une prolongation de leur bourse pour une durée maximale de 4 moi
©Reuters

Discussions

Loi Travail : les propositions de Manuel Valls à la jeunesse

Le Premier ministre a notamment annoncé la création d'une taxe sur le CDD (qui représente 87% des nouvelles embauches) afin de favoriser l'embauche en CDI.

Dans un contexte de mobilisation massive face au projet de réforme du Code du travail, le Premier ministre a rencontré ce lundi 11 avril les organisations étudiantes à Matignon pour présenter une série de mesures visant à favoriser l'insertion des jeunes dans le monde professionnel, pour un coût chiffré entre 400 et 500 millions d'euros par an. 

Les jeunes issus d'un milieu modeste bénéficieront ainsi d'une prolongation de leur bourse pour une durée maximale de 4 mois après l'obtention de leur diplôme. Cette première mesure représente un coût annuel d'environ 130 millions d'euros. 

Par ailleurs, un quota de places pour les IUT sera destiné spécialement aux bacheliers issus des filières technologiques, et les places disponibles en BTS seront plus importantes. 

Enfin, une taxe sur le CDD sera créée afin de favoriser l'embauche en CDI (le CDD représente aujourd'hui 87% des nouvelles embauches). Cette taxe inclura notamment la modulation des contributions patronales à l'assurance chômage, dont les conditions seront déterminées par les partenaires sociaux. 

>>>> À lire aussi : pourquoi l’apprentissage pourrait sauver la jeunesse… et les seniors !

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !