Loi sur la famille : Dominique Bertinotti livre les premières pistes du projet | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Dominique Bertinotti, ministre de la Famille.
Dominique Bertinotti, ministre de la Famille.
©Reuters

Verbatim

Loi sur la famille : Dominique Bertinotti livre les premières pistes du projet

La ministre de la Famille a accordé un entretien au Figaro publié mercredi soir.

Alors que Dominique Bertinotti présentera lundi les différents groupes de réflexion qui plancheront sur la future loi sur la famille, la ministre a accordé une interview au Figaro ce mercredi. Elle dévoile les grandes lignes du projet.

- Impôts :La ministre tient à nuancer "ce que l'on appelle le 'matraquage des familles'". Elleaffirme que l'abaissement du plafond du quotient familial ne touchera que "12 à 13% des familles, les plus aisées". "Un couple avec deux enfants ayant jusqu'à 5 800 euros nets mensuels n'est pas concerné," soit environ "87 à 88% des familles", dit-elle.

- PMA : Interrogée sur la procréation médicalement assistée pour les couples de lesbiennes, Dominique Bertinotti souligne que "le débat ne porte ni sur la PMA ni sur la gestation pour autrui (GPA)". "La question [de la GPA] ne sera pas abordée durant le quinquennat." "Sur la PMA, le président souhaite attendre l'avis du Comité consultatif national d'éthique (CCNE), [...] qui se prononcera au printemps 2014."

- Etudes de genre : Sur ce sujet, "attention à ne pas créer de fausses peurs", prévient la ministre. "S'interroger sur le fait que, en fonction que l'on naisse fille ou garçon, la société puisse vous assigner une place, cela m'apparaît nécessaire", ajoute-t-elle.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !