Livret A : son taux restera à 1,25% | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Livret A : son taux restera à 1,25%
©

Stabilité

Livret A : son taux restera à 1,25%

Au nom du pouvoir d'achat des Français, Pierre Moscovici ne changera pas le taux du livret A, en dépit de chiffres d'inflation plus bas que prévu.

Le taux de rémunération du livret A restera à 1,25% au 1er février prochain, malgré la publication ce mardi par l'Insee des chiffres de l'inflation, inférieurs à ceux prévus.

Cette dernière, actuellement à 0,7%, est au plus bas depuis 15 ans. Le taux "hors tabac", qui sert de référence avec les taux du marché interbancaire pour la fixation du livret A, a augmenté de +0,6% sur les douze derniers mois. Ainsi, suivant le calcul habituel, le taux du livret A devrait être abaissé à 0,75%.

Il avait déjà été ramené de 1,75% à 1,25% en août dernier. Mais aujourd'hui, au nom du pouvoir d'achat des Français, le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, ne veut plus y toucher. "J'ai déjà dit que le gouvernement serait très attentif au sort de l'épargne populaire et j'ai mentionné le fait que le taux de 1,25% était déjà un taux bas", a-t-il déclaré ce mardi lors d'un colloque à Bercy. " Même si aujourd'hui l'inflation est très basse, on sait que les perspectives d'une remontée sont présentes. Ce n'est pas une situation qui est durable" a-t-il ajouté.  

Le processus prévoit d'abord une recommandation de taux du gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, au ministre de l'Economie et des Finances qui devrait être envoyée ce mercredi - mais le dernier mot revient à Pierre Moscovici.

"Au regard de tous les paramètres, nous aurons l'occasion de parler de tout ça avec Christian Noyer pour définir une position que je souhaite à la fois commune et raisonnable et qui tienne compte de la situation des épargnants et de leur pouvoir d'achat", a conclu le ministre.

Lu sur Reuters

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !