Limogeage de Virginie Calmels : les réactions de la classe politique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Limogeage de Virginie Calmels : les réactions de la classe politique
©NICOLAS TUCAT / AFP

L'éviction

Limogeage de Virginie Calmels : les réactions de la classe politique

Tandis qu'Alain Jupé salue le "courage" de l'ex-vice-présidente des Républicains, Nadine Morano applaudit la décision de Laurent Waquiez…

Après avoir critiqué à plusieurs reprises Laurent Wauquiez, Virginie Calmels a été limogée par ce dernier dimanche 17 juin. C’est l’ancien ministre Jean Leonetti qui a été nommé à sa place. Ce lundi matin, la classe politique réagit à cette nouvelle.

Invitée sur franceinfo, Nadine Morano a estimé que "Laurent Wauquiez a eu raison de faire preuve de fermeté". "Cette décision était très attendue par nos militants", a-t-elle assuré. "Nous avons un président qui doit être incontesté", a-t-elle déclaré. Pour la députée européenne, Virginie Calmels "n'a pas trouvé ses marques". "Quand on est démocrate, on respecte le scrutin en interne. Le numéro 2 est là pour épauler le numéro 1. Il n'est pas là pour nuire au parti".

Mais si de nombreux élus Républicains font valoir "les devoirs de solidarité" dont Virginie Calmels aurait dû faire preuve envers Laurent Wauquiez, qui "est un chef", d'autres ne sont pas d'accord avec sa décision. La sénatrice LR du Bas-Rhin, Fabienne Keller, a ainsi fustigé le "nouveau repli hégémoniste".

Maël de Calan, ancien candidat à la primaire de la droite et proche de Valérie Pécresse, a qualifié de "prévisible" le départ de Virginie Calmels. "Laurent Wauquiez continue à se refermer sur un socle politique de plus en plus étroit, stratégie suicidaire", a estimé l'élu du Finistère sur Twitter. De son côté, Alain Juppé, auprès de qui Virginie Calmels avait démarré sa carrière politique, a salué les "convictions" et le "courage" de la première adjointe à la mairie de Bordeaux.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !