Liberté d'expression sur internet : la France pointée du doigt après sa loi sur le renseignement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Liberté d'expression sur internet : la France pointée du doigt après sa loi sur le renseignement
©Reuters

Mauvaise nouvelle

Liberté d'expression sur internet : la France pointée du doigt après sa loi sur le renseignement

L'ONG Freedom House a publié son rapport annuel sur la liberté d'expression sur internet. De nombreux pays sont en recul, à commencer par la France.

Bonne nouvelle, la France reste un pays où la parole, sur internet, reste libre. Mauvaise nouvelle, cette liberté est en net recul, à en croire le rapport 2015 de l'ONG Freedom House. Si l'hexagone fait toujours partie des meilleurs élèves (9ème du classement), il est désormais distancé par l’Islande (1er), l'Allemagne (4ème) ou le Japon (7ème). "La position de la France a baissé principalement à cause de politiques problématiques adoptées après les attaques terroristes de Charlie Hebdo" explique le rapport, faisant ainsi allusion à la très controversée loi sur le renseignement du gouvernement.

Une baisse relative, face à la censure dans de nombreux pays. Ainsi, 58% des personnes dans le monde vivent dans un pays où des internautes et blogueurs ont été emprisonnés pour avoir partagé en ligne des contenus portant sur des sujets politiques, sociaux ou religieux. Parmi les plus mauvais élèves, la Chine termine à la dernière place du classement, derrière l'Iran et la Syrie.

Lu les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !