Les Unes du jour, mardi 17 mai : Elisabeth Borne, le choix de l'efficacité | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Kiosque
Kiosque
©BERTRAND GUAY / AFP

Revue de presse des quotidiens

Les Unes du jour, mardi 17 mai : Elisabeth Borne, le choix de l'efficacité

Médias

Macron choisit Elisabeth Borne, réformatrice « techno » issue de la gauche à la Une du Figaro

Travailleuse mais discrète, de gauche mais capable de faire adopter des réformes chères à la droite, cette polytechnicienne de 61 ans sans ancrage politique est nommée à Matignon.

Comme une forme d'évidence après un long suspens. Élisabeth Borne, la bonne élève discrète de la macronie, est nommée ce lundi première ministre. À 61 ans, celle qui a été trois fois ministre (Transports, Transition écologique, Travail) lors du premier quinquennat d'Emmanuel Macron s'impose à Matignon grâce à son bilan.

Elisabeth Borne à Matignon La deuxième première à la Une de Libération

Pour la plupart des quotidiens, le choix de cette «tecno» venue des rangs de la gauche pour Matignon représente une avancée pour l’égalité femmes-hommes mais aucune rupture dans la méthode de gouvernement voulue par Emmanuel Macron.

Madame la Première ministre C'est elle ! à la Une du Parisien

«Le président a expérimenté sa loyauté» : Élisabeth Borne nommée Première ministre, le choix de la sécurité pour Macron

À peine nommée à Matignon ce lundi, l’ancienne ministre du Travail a vanté le «combat pour la place des femmes» et appelé à agir pour le «défi écologique». Elle a devant elle de nombreux et importants chantiers à mener, dont celui de la réforme des retraites.

La femme des défis à la Une des Echos

Avec Elisabeth Borne, Emmanuel Macron fait le choix de la compétence et de la stabilité

Emmanuel Macron a finalement choisi ce lundi pour succéder à Jean Castex une femme issue de la gauche, ministre durant tout son premier mandat. Habituée des réformes difficiles, elle remplit tous les critères fixés par le chef de l'Etat, notamment celui de connaître les dossiers de la transition écologique.

Elisabeth Borne, une femme pour temps agités à la Une de l'Opinion

En choisissant cette femme-là pour Matignon, au-delà du symbole, Emmanuel Macron met en avant la plus déterminée de ses ministres pour conduire les réformes promises, et envoie un signe à la gauche réformiste

Elisabeth Borne, le choix de l'efficacité à la Une de la Croix

 Classée à gauche, bonne connaisseuse des enjeux environnementaux et ayant su renouer le dialogue avec les syndicats durant la crise sanitaire, Élisabeth Borne, nommée première ministre ce lundi 16 mai, a du mal à se départir d’une image de sévérité peu moderne

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !