Une série d'attaques frappent Kaboul | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Une série d'attaques frappent Kaboul
©

Afghanistan

Une série d'attaques frappent Kaboul

Le personnel de l'ambassade des États-Unis a été sommé de rester confiné.

Les Talibans afghans ont revendiqué trois attaques concomitantes ce dimanche à Kaboul contre le Parlement ainsi que dans le quartier des ambassades. Au même moment, deux attentats suicide ont pris pour cible des bâtiments gouvernementaux dans la province de Logar ainsi que l'aéroport de Jalalabal, qui abrite une importante base militaire de l'Otan.

Les assaillants, qui se dirigeaient sur le Parlement, ont pu être repoussés par les forces de l'ordre, a indiqué la police. Ils se sont alors emparé du Kabul Star, un hôtel nouvellement construit, dont une partie était en feu, ont signalé des témoins à l'AFP. Ce dernier est situé dans un quartier du centre de Kaboul qui compte également une importante base militaire américaine, les bureaux des Nations unies, et le palais du président afghan Hamid Karzaï.

D'autres assaillants se sont retranchés dans un bâtiment adjacent, d'où ils tirent, selon le porte-parole du Parlement, Qudratullah Jawid.

Dans le quartier de Wazir Akbar Khan, où se trouvent de nombreuses missions diplomatiques, plusieurs grosses explosions et des tirs ont été entendus à proximité de l’ambassade des Etats-Unis, qui fait face au quartier général de la Force de l'Otan en Afghanistan (Isaf). Selon l'AFP, dont les bureaux sont situés à proximité, le personnel de l'ambassade a été immédiatement sommé de se mettre à l'abri.Gavin Sindwall, porte-parole de l'ambassade des Etats-Unis, a indiqué que personne n'avait été blessé.

Les Talibans ont immédiatement revendiqué les attaques, indiquant qu'ils visaient le Parlement et l'enclave diplomatique.

Lu sur Le Parisien.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !