Les syndicats réaffirment leur opposition à Manuel Valls et au pacte de responsabilité | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Les syndicats réaffirment leur opposition à Manuel Valls et au pacte de responsabilité
©

Non merci

Les syndicats réaffirment leur opposition à Manuel Valls et au pacte de responsabilité

Selon eux, le Premier ministre n'a "pas apporté de précisions supplémentaires".

La rencontre entre Manuel Valls et les syndicats ce vendredi était très attendue. Le Premier ministre n'avait pas caché son impatience avant ce rendez-vous destiné à préciser les contours du pacte de responsabilité. Il semble qu'il est tourné court, du moins avec Jean-Claude Mailly de FO et Thierry Lepaon de la CGT. Ce dernier a en effet redit son "opposition" à Manuel Valls et au pacte de responsabilité.

"Nous avons précisé au Premier ministre que nous sommes en opposition à son pacte de responsabilité, tel qu'il a été passé entre le président François Hollande et Pierre Gattaz, patron des patrons, qui vise à donner à nouveau 30 milliards d'euros de cadeau au patronat. Je suis opposé au geste qui consiste à donner du pouvoir d'achat aux Français en diminuant les cotisations sociales" a indiqué le leader syndical avant de préciser "nous sommes opposés au transfert du financement de la Sécurité sociale sur l'impôt".

Pour lui, Manuel Valls n'a "pas apporté de précisions supplémentaires" par rapport aux annonces faites lors de son discours de politique générale mardi. Même son de cloche chez FO. Jean-Claude Mailly a quant à lui critiqué la politique de l'offre suivie par l'exécutif. "L'austérité, c'est suicidaire économiquement, socialement et aussi politiquement", a-t-il dit à la sortie de Matignon. Pour lui, les baisses de charges vont avoir des conséquences sur les comptes de la sécurité sociale. "Pourquoi ouvrir le front de la sécurité sociale?", a-t-il déploré. Le leader de FO a expliqué qu'il n'a pas eu de réponses sur les réductions de dépenses publiques. Les deux syndicats appellent les salariés et notamment les fonctionnaires à "se mobiliser".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !