Les Républicains : pour 67% des Français, le parti risque l'implosion | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Les sondés sont également indécis quant à la capacité de l'opposition et du gouvernement à travailler ensemble.
Les sondés sont également indécis quant à la capacité de l'opposition et du gouvernement à travailler ensemble.
©Reuters

Boule de cristal

Les Républicains : pour 67% des Français, le parti risque l'implosion

63 % des Français jugent que l'exclusion de Nathalie Kosciusko-Morizet de la vice-présidence du parti est "une mauvaise décision".

Selon les résultats d'un sondage Odoxa pour i>Télé et Paris Match publié vendredi, deux Français sur trois estiment que le parti Les Républicains pourrait prochainement "imploser", notamment en raison des tensions qui se sont réveillées en son sein lors des élections régionales.

Soumis à la question suivante : "Selon vous, le parti Les Républicains risque-t-il d'imploser ?", les sondés ont répondu à 54 % "oui, probablement", et 13 % d'entre eux ont répondu "oui, certainement". 28% des personnes interrogées ont répondu "non, probablement pas", et 4 % "certainement pas". Selon cette enquête, 72 % des sympathisants de gauche ont répondu positivement à cette question, tout comme 61 % des sympathisants de droite, et 46 % sympathisants du parti. 

En outre, 63 % des Français interrogés jugent que l'exclusion de Nathalie Kosciusko-Morizet de la vice-présidence des Républicains, pour avoir contesté le "ni-ni", est "une mauvaise décision". Les sondés sont enfin indécis quant à la capacité de l'opposition et du gouvernement à travailler ensemble. Seulement 53 %, pensent qu'ils en sont "capables", et 46% estiment qu'ils "n'arriveront pas à s'entendre".

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !