Les Pussy Riot condamnées à deux ans de prison chacune | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les Pussy Riot condamnées à deux ans de prison chacune
©

Procès

Les Pussy Riot condamnées à deux ans de prison chacune

L'un des avocats a déjà annoncé qu'ils allaient faire appel de cette décision.

[Mis à jour à 18h44]

L'un des avocats des Pussy Riot a déclaré via son compte Twitter que la défense allait faire appel de ce verdict. Aux yeux de l'avocat Nikolaï Polozov, "les autorités russes se sont condamnées elles-mêmes" avec un tel verdict.

La chef de la diplomatie de l'Union européenne, Catherine Ashton, a réagi dans un communiqué officiel : "Je suis profondément déçue par le verdict du tribunal de Khamovnitcheski". (...) Cette sentence est disproportionnée".



[Mis à jour à 16h00]


Selon la juge, elles sont saines d'esprit et doivent donc être punies comme prévu par la loi. Elle a également listé les circonstances atténuantes : deux d'entre elles ont des enfants, elles n'ont jamais commis de crime et disposent de personnalités positives.

Néanmoins la magistrate a estimé qu'il n'était pas possible d'alléger les charges et les trois membres des Pussy Riot exécuteront leur peine de deux ans de prison dans un camp

[Mis à jour à 15h12]


La police russe a arrêté l'ancien champion d'échecs Garry Kasparov and le leader du groupe d'opposition de gauche Sergei Udaltsov.

 

La vidéo de l'arrestation de Garry Kasparov :

 


Alors que le juge n'a pas encore prononcé la sentence, une foule de militants pro pussy Riot et des militants orthodoxes scandent des slogans. Les uns crient "liberté aux Pussy Riot", alors que les autres répondent par des "Christ est ressuscité"

 

[Mis à jour à 14h15]


Le verdict est toujours en train d'être lu. Des extraits ont été traduits par l'agence de presse interfax.  

 

"les femmes étaient motivées par l'hostilité religieuse et ont agit de manière provocative et insultante au sein d'un lieu religieux en présence d'un grand nombre de croyants", aurait déclaré la cours. 


 

Les trois punkettes russes ont été jugées coupable de vandalisme motivé par haine religieuse pour avoir chanté une "prière punk" dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de "chasser Poutine" du pouvoir. 

Les avocats des trois jeunes femmes avaient pourtant plaidé la relaxe.

 

Les appels de personnalités politiques et stars internationales de la chanson à libérer les jeunes femmes se sont multipliés ces dernières semaine. Parmi lesquelles Sting, Pete Townshend, Björk et les Pet Shop Boys, ont apporté leur soutien, ainsi que des députés allemands et la ministre française de la Culture, Aurélie Filippetti. 

 

La chanteuse canadienne Peaches a notamment réalisé une vidéo de soutien :

 

Les féministes de Femen ont notamment abattu une croix orthodoxe ce matin (voir la vidéo sur notre site)

 

Une journée mondiale de soutien Pussy est organisée ce vendredi 17 août. Ce matin un rassemblement de soutien été organisé place Stravinsky à Paris. 

 

 

Lu sur l'Express.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !