Les policiers ne veulent plus protéger le domicile de Marine Le Pen | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Les policiers ne veulent plus protéger le domicile de Marine Le Pen
©AFP

Ras-le-bol

Les policiers ne veulent plus protéger le domicile de Marine Le Pen

Depuis 18 mois, les forces de l’ordre veillent sur la maison de la présidente du Front national, indique Le Parisien.

Depuis 18 mois, les policiers veillent sur la maison de Marine Le Pen, même lorsqu’elle « est absente »  à Celle-Saint-Cloud dans les Yvelines. Cependant, ils n’en peuvent plus. Selon Le Parisien de ce mardi 27 juin, le syndicat de gardiens de la paix Alliance dénonce les « conditions inadmissibles » de travail des policiers et demande qu’on mette un terme à ces gardes car elles éloignent les agents du terrain.

« Les policiers gardent la maison parfois durant huit heures de suite sans relève, sans pouvoir aller aux toilettes, dans un véhicule non climatisé. La semaine dernière, avec une température de 45 degrés dans la voiture. Il a fallu intervenir pour qu’il leur soit fourni un véhicule climatisé », dénonce Julien Le Cam, secrétaire adjoint du syndicat dans les Yvelines, dans les colonnes du quotidien.

Suite à cette plainte, le préfet des Yvelines aurait écrit au ministère de l’Intérieur pour demander qu’une solution soit trouvée. 

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !