Les obsèques de Bernard Tapie se dérouleront le vendredi 8 octobre à Marseille | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Un homme attache des fleurs sur le portrait de Bernard Tapie, ancien propriétaire du club de l'Olympique de Marseille, affiché devant le stade Vélodrome de Marseille le 3 octobre 2021, après l'annonce de son décès.
Un homme attache des fleurs sur le portrait de Bernard Tapie, ancien propriétaire du club de l'Olympique de Marseille, affiché devant le stade Vélodrome de Marseille le 3 octobre 2021, après l'annonce de son décès.
©CLEMENT MAHOUDEAU / AFP

Hommage des Marseillais

Les obsèques de Bernard Tapie se dérouleront le vendredi 8 octobre à Marseille

Une messe sera célébrée pour les obsèques de Bernard Tapie à la cathédrale Sainte-Marie-Majeure de Marseille, ce vendredi à 11 heures.

La messe pour les obsèques de Bernard Tapie, décédé dimanche à son domicile à Paris des suites d’un cancer, sera célébrée vendredi à 11 h 00 à Marseille, à la Major, la cathédrale Sainte-Marie-Majeure, selon les précisions dimanche soir auprès du diocèse de Marseille et de l’épouse de l’ex-homme d’affaires.

La cérémonie sera présidée par l’archevêque de Marseille, Mgr Jean-Marc Aveline, selon les précisions du diocèse.

Bernard Tapie sera ensuite inhumé au cimetière de Mazargues, dans les quartiers sud de Marseille, comme l’a dévoilé le président Emmanuel Macron dans une lettre adressée aux Marseillais dimanche soir, publiée dans La Provence :

« Depuis le cimetière de Mazargues, qu’il va rejoindre pour son dernier repos, il continuera, j’en suis sûr, de veiller sur cette ville dont nous avons tant parlé ensemble et pour laquelle il cultiva jusqu’à la fin une passion sans bornes ».

La veille de ses obsèques, les Marseillais pourront venir jeudi au stade Vélodrome, pour saluer une dernière fois celui qu’ils appelaient « le boss ». L’épouse de Bernard Tapie a confirmé la tenue d’une chapelle ardente au Vélodrome, au lendemain d’une première messe en hommage à son époux mercredi à Paris.

France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !