Les nouvelles règles pour "éradiquer l'islam radical" dans la région lyonnaise | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Les  nouvelles règles pour "éradiquer l'islam radical" dans la région lyonnaise
©Reuters

Bonne direction

Les nouvelles règles pour "éradiquer l'islam radical" dans la région lyonnaise

L'Etat a adopté les propositions émises par des responsables musulmans du secteur.

Endiguer la radicalisation des jeunes musulmans, voilà l'ambition de l'Etat, des maires de 25 communes de la région lyonnaise et des responsables musulmans qui ont adopté 10 propositions : Ouvrir davantage les mosquées aux femmes, améliorer leur gestion financière, encadrer les écoles de langue arabe, renforcer le dialogue interreligieux, créer un conseil des imams du Rhône…

Autant de mesures qui devraient permettre de clarifier les rôles de plusieurs instituions comme les mosquées souvent accusées d'héberger des imams étrangers salafistes. "On est obligé de s'entraider" car "il est important aujourd'hui que ces associations et ces maires travaillent ensemble" a déclaré à l'AFP, Abdelkader Laïd Bendidi, président du Conseil régional du culte musulman (CRCM), à l'origine de ces propositions. Ces mesures "extrêmement concrètes et constructives ont fait l'unanimité du côté des responsables musulmans des différentes salles et mosquées, des maires et des représentants de l'Etat et je mettrai tout en œuvre pour les accompagner" a déclaré de son côté, le préfet Michel Delpuech. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !