Les mercenaires de la société russe Wagner élargissent leur influence en Afrique et tentent de s'implanter au Mali | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Défense
Mali opération Barkhane
Mali opération Barkhane
©Mikhail KLIMENTYEV / SPUTNIK / AFP

Armée privée

Les mercenaires de la société russe Wagner élargissent leur influence en Afrique et tentent de s'implanter au Mali

L'entreprise, proche de Poutine, veut profiter de la diminution du contingent français

Profitant de la réduction du dispositif Barkhane au Sahel, la société de sécurité privée russe Wagner est passée à l’offensive pour combler le vide. Une stratégie déjà mise en oeuvreen Centrafrique où elle a profité de la fin de l’opération française Sangaris, en octobre 2016, pour prendre pied, souligne le quotidien L'Opinion.

« Pour les Russes, le Mali est la porte d’entrée sur le Sahel, explique un ancien agent de la Direction du renseignement militaire (DRM) français. Des mercenaires russes protègent depuis longtemps l’ambassade de leur pays à Bamako mais, depuis 2019, Wagner assume cette fonction. 

Selon Reuters, un accord serait même sur le point d’être conclu entre la junte à Bamako et Wagner pour l’envoi de 1 000 mercenaires russes dans le pays. Sur RFI, jeudi, Florence Parly a déclaré ne pas avoir de preuve effective de l’existence d’un contrat mais « d’éléments rapportant de nombreux échanges sur le sujet ». ajoute l'Opinion.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !