Les manœuvres de l'exécutif pour fissurer la droite à l'Assemblée nationale | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Les manœuvres de l'exécutif pour fissurer la droite à l'Assemblée nationale
©REUTERS/Jacky Naegelen

En coulisses

Les manœuvres de l'exécutif pour fissurer la droite à l'Assemblée nationale

Selon Le Figaro, deux groupes Les Républicains (LR) pourraient être créés au Palais Bourbon.

À l'issue de la large victoire de la République en Marche (LREM) aux élections législatives, l'Assemblée nationale devrait connaître la création de deux groupes Les Républicains (LR). L'un dit "canal historique", et le second dit "constructif", composé de députés "macroncompatibles", qui affichent clairement leur volonté de travailler avec la majorité présidentielle. 

"Je suis de droite, je ne veux pas devenir En marche! mais je veux peser de façon intelligente sur les choix et les orientations du gouvernement. On a quand même un premier ministre de droite!", confie ainsi l'un de ces députés, cité par Le Figaro.

>>>> À lire aussi : L'Assemblée se rééquilibre, les partis se lancent dans les règlements de comptes internes....

Selon les indiscrétions du quotidien, l'exécutif n'hésite pas à contacter de nombreux élus de ce futur groupe "constructif", par la voix du ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, et du Premier ministre, Édouard Philippe. 

Si certains élus Les Républicains (LR), reprochent au Premier ministre d'avoir soutenu un autre candidat aux élections législatives, d'autres seraient au contraire "bien plus attentifs à cette main tendue", d'après Le Figaro.

"On ne voulait pas partir, mais devant le sectarisme de certains, on s'aperçoit que rien n'a changé. Ils continuent à diviser (…) Ils vont continuer avec le même président de groupe, comme avant, alors que le monde s'effondre devant eux?", s'agace même anonymement l'un d'entre eux. 

 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !